1,5 million $ de la BAD pour renforcer le cadre réglementaire sur les marchés de l’électricité du COMESA

0
599

La BAD a octroyé 1,5 million $ au Marché commun de l’Afrique orientale et australe (COMESA). Cette enveloppe servira à harmoniser les réglementations sur l’électricité au sein du bloc.

La Banque africaine de développement (BAD) a approuvé une subvention de 1,5 million $, en faveur du COMESA. Les fonds serviront à faire progresser l’harmonisation intra-régionale des réglementations électriques et stimuler les échanges transfrontaliers d’électricité dans la région. Le programme sera mis en œuvre par l’Association régionale des régulateurs de l’énergie pour l’Afrique orientale et australe (RAERESA).

Lire aussi: Husk Power s’engage à fournir de l’électricité sans carbone pour développer son marché en Afrique subsaharienne

« Le projet vise à fournir des outils pour harmoniser les cadres réglementaires afin de faciliter l’achèvement, l’utilisation et l’exploitation des infrastructures énergétiques régionales. Cette initiative devrait renforcer davantage le commerce régional de l’électricité, ce qui est essentiel pour le COMESA », a indiqué Mohamedain El-Seif, le directeur général de la RAERESA. 

Il a ajouté que les subventions financeront une assistance technique pour renforcer la capacité de surveillance des performances des services publics de la région. Le projet aidera également la région à harmoniser les tarifs de l’électricité dans tous les pays concernés. 

Lire aussi: Kenya : le gouvernement baisse le coût de l’électricité de 15%

Enfin, le programme permettra le développement d’un système de gestion des données. Celui-ci fournira une plate-forme pour collecter les données des pays membres, stocker et diffuser les nouvelles réglementations et autres informations pertinentes sur l’énergie.