Flambée des prix : 15 millions de Nigérians basculeront dans la pauvreté avant fin 2022

0
629
Risque-pauvreté-extrême
La flambée des prix des matières premières appauvrira 15 millions de personnes supplémentaires au Nigeria selon la Banque mondiale.

L’inflation s’est accélérée au Nigeria ces derniers mois en raison de la guerre en Ukraine. Les efforts de lutte contre la pauvreté pourraient donc s’avérer insuffisants cette année.

La hausse des prix des matières premières pourrait faire basculer 15 millions de Nigérians supplémentaires dans la pauvreté d’ici fin 2022, selon la Banque mondiale. Le pays le plus peuplé d’Afrique deviendra ainsi l’une des plus grandes victimes de la guerre en Ukraine. Une crise qui affecte toutes les économies dépendant des marchés détenus par les deux pays en conflits. Au Nigeria, l’inflation a augmenté de 17,7% en mai 2022, selon les chiffres du Bureau national des Statistiques.

Lire aussi : Nigeria : 40 % de la population vit en dessous du seuil de pauvreté (BoI)

Les prix des principaux produits de consommation des Nigérians ont fortement augmenté ces derniers mois. Les populations sont de plus en plus confrontées à l’insécurité alimentaire. L’économie nationale est exposée à une forte pression qui croît à mesure que la guerre se poursuit.

La Banque centrale du Nigeria n’a pas su vite mettre en place les mesures devant contenir la hausse inflationniste dès le début de la crise ukrainienne. Elle n’a finalement relevé son taux directeur qu’au mois dernier alors que les pays comme l’Afrique du Sud ont commencé à le faire quelques mois plus tôt. D’après Bloomberg, elle serait encore invitée à augmenter son taux le 26 juillet prochain.

Lire aussi : La pauvreté multidimensionnelle touche 54% des enfants nigérians

Fidèle DJIMADJA