fbpx
25 C
Cotonou
samedi 20, août 2022

60 millions $ pour des projets d’adaptation au changement climatique au Bénin et en Gambie

À lire absolument

Le Fonds vert pour le climat (GCF) octroie un financement de 60 millions $ au Bénin et à la Gambie. Ce montant soutiendra des projets de résilience climatique dans les deux pays.

Le Fonds vert pour le climat (GCF) approuve un financement de 60 millions $ pour soutenir des projets de résilience climatique au Bénin et à la Gambie. Ce financement permettra de promouvoir des pratiques durables dans les communautés rurales vulnérables des deux pays. Le projet sera également soutenu par l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) Cette institution offrira son expertise aux deux pays pour la gestion durable des ressources naturelles, rapporte Esi Africa.

Selon le directeur exécutif du GCF, Yannick Glemarec, les projets aideront les communautés rurales vulnérables à accroître leur résilience au changement climatique et à protéger les moyens de subsistance dans l’agriculture et la pêche. « Les projets favoriseront l’égalité des sexes et contribueront à garantir la santé, la sécurité et les moyens de subsistance des femmes et des filles qui sont touchées de manière disproportionnée par les effets du changement climatique », a-t-il déclaré.

330 000 petits exploitants agricoles bénéficieront du projet OCRI du Bénin

Au Bénin, le financement soutiendra l’Initiative pour la résilience climatique du bassin de l’Ouémé (OCRI). Ce projet de six ans, financé à hauteur de 35 millions $ prévoit de renforcer la résilience climatique des communautés du bassin et d’améliorer la productivité agricole. Le projet aidera également à réduire la vulnérabilité des communautés rurales aux événements météorologiques extrêmes et aux perturbations climatiques.

Le projet renforcera les chaînes de valeur résilientes au climat pour le maïs, le karité, la mangue et l’anacarde. Il encouragera des pratiques améliorées de gestion de l’eau et des terres résilientes au climat sur une superficie de 95 000 hectares dans le bassin. Il profitera à environ 330 000 petits exploitants agricoles. Le projet bénéficiera indirectement à 6 millions de personnes du bassin.

Lire aussi : La BADEA débloque 103,8 millions $ pour financer le secteur agricole au Bénin

25 millions $ pour soutenir les communautés de pêcheurs en Gambie

En Gambie, 25 millions $ seront consacré au projet Climate Resilient Fishery Initiative for Livelihood Improvement in the Gambia, (PROREFISH). Ce projet est dirigé par la FAO. Il met un accent particulier sur la pêche. Il aide les communautés de pêcheurs vulnérables de Gambie. Cette initiative sera mise en œuvre sur six ans. Elle profitera à environ 168 000 personnes qui dépendent de la chaîne de valeur de la pêche.

PROREFISH prévoit de renforcer la résilience climatique des communautés de pêcheurs de Gambie, vulnérables à l’élévation du niveau de la mer et aux facteurs de stress climatiques. Le projet envisage de promouvoir une aquaculture résistante au climat, la restauration de l’habitat de la pêche, la restauration de la mangrove et la culture des huîtres. Il renforcera les infrastructures de pêche à petite échelle. L’initiative prévoit aussi de restaurer 2 350 hectares de forêts de mangroves afin de générer des bénéfices de séquestration du carbone d’environ 238 519 tonnes sur une durée de vie de 20 ans.

Lire aussi : Afrique de l’Ouest : 14 millions $ du fonds d’adaptation pour adapter la production rizicole au climat

À la une