67 % des enfants africains de moins de 5 ans souffrent de la malnutrition

0
708
Enfant-malnutri
La mauvaise diversification des aliments cause un retard de croissance chez 33 % des enfants sur le continent africain.

Un tiers des enfants de moins de 5 ans souffrent d’un retard de croissance en Afrique. Plus de deux tiers des enfants de cette tranche d’âge présentent des carences en vitamines et minéraux essentiels.

En Afrique, 33 % des enfants de moins de 5 ans souffrent d’un retard de croissance. Dans les sous-régions de l’Afrique de l’Ouest et du Centre, deux enfants de moins de cinq ans sur cinq présentent une carence en vitamines et minéraux essentiels. Sur le continent, 67% des enfants de cet âge sont malnutris, rapporte Le Monde.

53% des enfants ne consomment pas les nutriments nécessaires à leur croissance

Plusieurs facteurs sont à l’origine du retard de croissance des enfants en Afrique. Il s’agit notamment de la faible diversification des aliments et des habitudes alimentaires, ainsi que du coût élevé des fruits et légumes. En effet, en Afrique de l’Ouest et Centrale, 53% des enfants âgés de 6 à 23 mois ne reçoivent pas des aliments d’origine animale les nutriments nécessaires à leur croissance.

Lire aussi : L’UNICEF recherche 255 millions $ pour lutter contre la malnutrition en Afrique

Seuls 18% des enfants ouest-africains bénéficient des aliments recommandés

Dans la région d’Afrique de l’Ouest, par exemple, seuls 18 % des enfants reçoivent des aliments appartenant à au moins cinq des huit groupes alimentaires recommandés par l’Unicef et l’OMS pour une bonne croissance. En outre, les aliments que les enfants consomment sont trop gras, trop salés ou trop sucrés. Les difficultés liées à la transformation des aliments et le stockage sont des facteurs qui favorisent les retards de croissance chez les enfants.

Lire aussi : Le Nigeria, premier pays africain présentant les pires cas de malnutrition avec 17 millions d’enfants sous-alimentés