Afrique subsaharienne : 60 milliards $ nécessaires pour améliorer l’accès à l’énergie avant 2030

0
654
Afrique-cuisson-propre-energie
En Afrique, 60 milliards $ seront nécessaires pour améliorer la couverture électrique, et 25 milliards $ pour la cuisson propre.

Plus de 700 millions d’Africains vivent actuellement sans accès à l’énergie, tandis que 900 millions ne disposent pas de solutions de cuisson propre. Un investissement cumulé de 85 milliards $ sera nécessaire pour relever ces deux défis.

L’Afrique subsaharienne aura besoin de 60 milliards $ pour accéder à une électricité fiable et à des installations de cuisson propres, d’ici 2030. Cette estimation a été dévoilée hier par le ministre nigérian des ressources pétrolières, Timipre Sylva.

Lire aussi : Un plan de l’ONU pour accélérer le passage aux énergies renouvelables à travers le monde

Selon la même source, un investissement annuel d’environ 35 milliards $ pourrait améliorer l’accès à l’électricité pour près de 759 millions d’Africains. « Investir 35 milliards $ par an pourrait accroitre l’accès à l’électricité pour 759 millions de personnes qui en manquent actuellement. Un investissement de 25 milliards $ supplémentaire peut aider 2,6 milliards de personnes à accéder à une cuisine propre d’ici 2030 », a déclaré le ministre.

Cet investissement ne représente qu’une petite fraction de l’investissement nécessaire pour résoudre le problème de l’accès à l’énergie dans le monde et passer aux énergies renouvelables. Par ailleurs, la demande énergétique mondiale devrait presque décupler d’ici 2060.

À noter que 20 des pays les moins électrifiés au monde se trouvent en Afrique subsaharienne. Près de 900 millions de personnes n’ont actuellement pas accès à des solutions de cuisson propre dans la région. Il urge d’accroître les investissements dans le secteur énergétique afin d’éviter une crise de l’énergie dans les prochaines décennies.

Lire aussi : Afreximbank et l’APPO s’associent pour créer une Banque africaine de l’énergie