Près de deux tiers des Africains sont privés d’accès à internet, selon les Nations Unies

0
426
Internet
L’accès à internet reste hors de portée pour plus de 2,7 milliards de personnes dans le monde, selon un rapport de l’ONU publié le mois dernier.

Selon un rapport de l’Organisation des Nations Unies (ONU), la fracture numérique entre les pays développés et les pays pauvres du monde reste incroyablement large.

L’accès à internet reste hors de portée pour plus de 2,7 milliards de personnes dans le monde, selon un rapport de l’ONU publié le mois dernier. L’Afrique est l’une des régions avec le plus faible taux de connectivité. Près de 60 % de la population du continent est déconnectée, en raison d’un faible accès, de prix trop élevés ou d’un manque d’éducation.

Lire aussi: Les pays d’Afrique subsaharienne ont perdu près de 2 milliards de dollars en raison des coupures d’Internet

Un fort potentiel

Selon le rapport, la population jeune en plein essor de l’Afrique détient la clé de la transformation de l’avenir numérique de la région. Il existe un immense potentiel pour donner aux jeunes les moyens de prospérer dans une économie numérique et des technologies de pointe. « Avec les bonnes politiques en place, la technologie numérique peut donner une impulsion sans précédent au développement durable, en particulier pour les pays les plus pauvres », a déclaré le secrétaire général de l’ONU, António Guterres. 

Pour y parvenir, il faudra accroître la connectivité et réduire les inégalités sur le continent. Il faudra également « une plus grande autonomie pour les gens ordinairesmoins d’abus et de désinformation », a déclaré le chef de l’ONU.

Lire aussi: L’Internet est 78 % moins abordable en Afrique qu’en Asie (rapport)