fbpx
Home Economie Gouvernance Accord Ethiopie-Somaliland : l’Egypte appelle au respect de l’unité somalienne

Accord Ethiopie-Somaliland : l’Egypte appelle au respect de l’unité somalienne

0
115
Illustration accord d'accès maritime
L'Egypte appelle au respect de l'unité de la Somalie après l'accord d'accès maritime conclu entre l'Ethiopie le Somaliland.

L’Egypte a exhorté ce mercredi au respect de l’unité et de l’intégrité territoriale de la Somalie. Son appel intervient à la suite d’un accord d’accès maritime conclu entre l’Ethiopie et la région sécessionniste du Somaliland. Cet accord vise à donner à l’Ethiopie l’accès aux ports de la mer Rouge.

« L’Egypte souligne la nécessité de respecter pleinement l’unité de la Somalie et sa souveraineté sur l’ensemble de son territoire, ainsi que son droit à bénéficier de ses ressources », a annoncé le ministère égyptien des affaires étrangères dans un communiqué. En outre, il a averti que « l’escalade des actions et des déclarations des pays voisins pourrait nuire à la stabilité dans la Corne de l’Afrique ».

Protocole d’accord

Ce lundi, le Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed et le président du Somaliland Muse Bihi Abdi ont conclu un protocole d’accord. Celui-ci, signé dans la capitale éthiopienne Addis-Abeba, permettra à l’Éthiopie d’accéder aux ports de la mer Rouge. Selon le cabinet d’Abiy Ahmed, il s’agit d’un accord d’historique qui était destiné à servir de cadre au partenariat multisectoriel entre les deux parties. En réponse, la Somalie a rejeté, mardi, l’accord entre l’Éthiopie et le Somaliland lié aux ports de la mer Rouge. Elle a qualifié cet accord comme étant une menace pour le bon voisinage et une violation de sa souveraineté.

Lire aussi : Accord historique entre l’Éthiopie et le Somaliland : vers un nouvel accès à la mer

Tensions entre Mogadiscio et Addis-Abeba

Par ailleurs, le président somalien, Hassan Sheikh Mohamud a échangé cette semaine avec son homologue égyptien sur les tensions entre Mogadiscio et Addis-Abeba liées à l’accord. Il est important de souligner que le Somaliland est un ancien protectorat britannique situé dans le nord-ouest de la Somalie. En 1991, il a proclamé son indépendance, mais n’a obtenu aucune reconnaissance internationale.

Création de deux nations distinctes

Pour rappel, l’Éthiopie a perdu l’accès à ses ports de la mer Rouge au début des années 1990 après la guerre d’indépendance de l’Erythrée. Celle-ci a duré de 1961 à 1991 et a permis à l’Erythrée d’obtenir son indépendance vis-à-vis de l’Éthiopie en 1991. Cela a entraîné la création de deux nations distinctes. Cette séparation a empêché l’Éthiopie d’accéder directement à la mer Rouge et à ses principaux ports.

Relations tendues entre l’Éthiopie et l’Egypte

Depuis des années, les relations entre l’Éthiopie et l’Egypte sont mitigées en raison du projet éthiopien de barrage sur le Nil. L’Egypte a indiqué que les négociations sur le barrage de la Renaissance avec l’Éthiopie et le Soudan étaient dans l’impasse. En outre, le pays a exprimé son engagement à défendre ses ressources en eau et sa sécurité nationale face à toute menace.

Lire aussi : Après l’accord entre l’Éthiopie et le Somaliland, la Somalie s’engage à défendre sa souveraineté