fbpx
28 C
Cotonou
lundi 6, février 2023

ACWA Fund mobilisera 5 milliards $ pour construire des systèmes d’eau résilients en Afrique

À lire absolument

Fidèle DJIMADJA
Journaliste de formation, spécialisé sur les questions de développement en Afrique. Écrivain, auteur de romans. Passionné du football.

L’initiative vise à résoudre les différents problèmes auxquels sont confrontés les Africains dans le domaine de l’eau. Qu’il s’agisse de l’accès à la ressource, de la gestion des inondations ou de l’assainissement, le Fonds dirigé par WRI Africa permettra d’apporter des solutions durables et résilientes aux communautés.

ACWA Fund (African Cities Water Adaptation Fund) mobilisera 5 milliards pour construire des systèmes d’eau résilients dans 100 villes africaines d’ici 2032. L’initiative est portée par le World Resource Institute (WRI Africa) et soutenue par des partenaires tels que African Center for Cities, ICLEI Africa, WaterAid et Resilient Cities Network. Elle vise à planifier et à mettre en œuvre des solutions adaptées pour résoudre les différents défis liés à l’eau en Afrique. Parmi ceux-ci figurent l’accès à l’eau potable, la gestion des inondations et l’assainissement.

L’objectif d’ACWA Fund est d’aider chacune des 100 villes qui seront ciblées à posséder des systèmes d’eau à la fois durables et résilients aux effets du changement climatique. Pour y parvenir, WRI Africa, mène un projet pilote dans 6 villes africaines à savoir : Addis-Abeba et Dire Dawa en Éthiopie, Kigali et Musanzé au Rwanda, Johannesburg et Gqeberha en Afrique du Sud.

Ces cités sont confrontées à des pénuries d’eau, à la pollution des sources, et à des inondations. WRI Africa et ses partenaires travaillent pour identifier les forces et les faiblesses des systèmes d’eau existants dans ces villes. Ils s’en serviront pour fournir des solutions innovantes et adaptées pour la résolution des défis liés à l’eau dans ces 6 villes. Ils combineront les différentes solutions trouvées pour élaborer des modèles qui pourront être répliqués dans les pays africains où les mêmes défis s’imposent.

Lire aussi : Ghana : Plus de 740 millions $ investis dans l’accès à l’eau potable

Des solutions innovantes et durables pour l’Afrique

Cette initiative permettra de soulager des millions d’Africains confrontés à des problèmes d’eau. Une étude intitulée : « L’accès à l’eau en Afrique : vulnérabilité, exclusions, résiliences et nouvelles solidarités » et dirigée par David Blanchon indique qu’en 2019, près de 60 % de la population africaine n’avait pas un accès minimal à l’eau.

Dans un rapport publié le 10 novembre dernier dans la revue scientifique The Lancet Planetary Health, des chercheurs américains ont révélé que la prévalence de l’insécurité hydrique était de 63,9 % au Cameroun, et de 45 % en Éthiopie, en 2022. Dans les pays ouest-africains, la moyenne s’évalue sur la même période à moins de 23 %.

Au Nigeria, les inondations ont tué 612 personnes et ravagé plus de 120 000 habitations. Au Niger, on compte 30 000 maisons et 232 greniers à céréales détruits par les inondations. L’initiative d’ACWA permettra de faire face à ces différents problèmes qui menacent les communautés vulnérables d’Afrique.

Lire aussi : Sénégal : 39,64 millions € de la BAD pour assurer l’accès à l’eau potable et à l’assainissement

Fidèle DJIMADJA

À la une

Fidèle DJIMADJA