Afrique centrale: L’UEAC se donne un budget de 160,5 millions $ en 2022

0
1060
UEAC
Afrique centrale: L'UEAC se donne un budget de 160,5 millions $ en 2022

L’Union économique de l’Afrique centrale a fixé un budget de 160,5 millions $ pour 2022. Ce montant permettra la transformation structurelle des économies de la sous-région.

Les représentants des pays membres de l’Union économique de l’Afrique centrale (UEAC) ont fixé un budget de 160,5 millions $ pour 2022. C’était lors d’une session extraordinaire du conseil des ministres de cette communauté économique. Cette enveloppe devra ensuite être validée par le parlement.

Lire aussi : 2 millions € de l’UE pour améliorer le transport fluvial en Afrique centrale

L’enveloppe retenue est le budget de fonctionnement de la Commission de la CEMAC et de ses 18 structures et institutions spécialisées. Ce budget ne prend pas en compte la Banque de développement des Etats d’Afrique centrale et la carte rose. Il s’agit de la carte internationale d’assurance automobile pour la responsabilité civile. Elle est destinée à couvrir les accidents et les risques transfrontaliers.

Un budget en hausse de 5,5% par rapport à l’année dernière

Ce montant représente une augmentation de 5,5% par rapport à 2021. L’année dernière, le budget était de 152 millions de dollars. Cette enveloppe prend en compte le règlement attendu de la dette due à l’Union européenne. Cette dette est estimée à 2,3 millions de dollars. « En matière de charges, les prévisions sont en baisse car elles intègrent les réductions effectuées sur les charges de fonctionnement des institutions communautaires », a déclaré le Pr Ona Ondo, président de la Commission de la CEMAC.

Diversifier l’économie dans la sous-région

Le budget intègre les priorités de la communauté. Il s’agit de la transformation structurelle des économies de la sous-région. Il prévoit la diversification des moyens de production. L’objectif est de réduire la dépendance au pétrole.

Lire aussi : Afrique Centrale : la BDEAC débloque plus de 327 millions $ pour financer des projets d’infrastructures

En outre, ce budget sera utilisé pour promouvoir une meilleure intégration des chaînes de valeur. Le montant retenu permettra à la sous-région de tirer profit de la Zlecaf. Il aidera à relever le défi d’opérer dans un environnement sécurisé pour assurer une communauté stable et pacifique, indique Le Journal du Cameroun.

Pour la bonne exécution de ce budget, les Etats devront s’acquitter de la taxe d’intégration communautaire. La Commission prévoit de lever 61 millions de dollars en 2022. Cependant, le potentiel est estimé à plus de 165,3 millions de dollars, indique le média.