L’Afrique comptera le plus grand nombre de personnes sous-alimentées au monde en 2030 (SOFI)

0
637
Alimentation-afrique
Près de 310 millions sur 669 millions de personnes sous-alimentées dans le monde en 2030 se trouveront en Afrique.

Le continent abritera près de la moitié des personnes sous-alimentées dans le monde en 2030, selon les prévisions du rapport sur l’État de la sécurité alimentaire et de la nutrition dans le monde (SOFI 2022).

Les Objectifs de développement durable (ODD) des Nations Unies stipulent que le monde devrait mettre fin à la faim d’ici 2030. Toutefois, le dernier rapport sur l’État de la sécurité alimentaire dans le monde semble indiquer que cet objectif ne sera pas atteint dans les délais.

Selon le rapport SOFI 2022, l’Afrique, le deuxième plus grand continent du monde, pourrait devenir le continent le plus touché par l’insécurité alimentaire en 2030. C’est le seul continent où le nombre de personnes souffrant de la faim augmentera, selon les prévisions du rapport. Près de 310 millions sur 669 millions de personnes sous-alimentées dans le monde en 2030 se trouveront en Afrique.

Lire aussi : Rapport mondial sur les crises alimentaires : l’insécurité alimentaire gagne du terrain

Un africain sur cinq souffre actuellement d’insécurité alimentaire

Le rapport a également mentionné le sombre tableau de l’Afrique en 2021, alors qu’elle porte le plus lourd fardeau de la faim dans le monde. Un Africain sur cinq était confronté à la faim en 2021.

L’Afrique subsaharienne comptait près de 94 % des 278 millions de personnes concernées, soit une augmentation de 84,8 millions depuis 2015. En 2021, 136,4 millions de personnes sous-alimentées vivaient en Afrique de l’Est, suivie de l’Afrique centrale (60,7 millions), de l’Afrique de l’Ouest (57,3 millions) et de l’Afrique australe (6,3 millions).

Notons que l’Afrique de l’Est est la région la plus touchée en raison d’une grave sécheresse, la pire de la région depuis quarante ans. Selon de récentes estimations d’Oxfam, une personne risque de mourir de faim toutes les 48 secondes dans les pays d’Afrique de l’Est ravagés par la sécheresse comme l’Éthiopie, le Kenya et la Somalie.

Lire aussi : La rareté des pluies provoque une insécurité alimentaire majeure en Afrique de l’Est