Afrique de l’Est : le COMESA et le mouvement des consommateurs s’unissent contre la pollution plastique

0
167
Afrique de l'Est : le COMESA et le mouvement des consommateurs s’unissent contre la pollution plastique.

La Commission de la concurrence du COMESA et le Mouvement des Consommateurs Africains ont initié un projet pilote contre la pollution plastique en Afrique de l’Est. Chaque jour, des bouteilles en plastique sont collectées dans les districts métropolitains de Kampala et de Wakiso, en Ouganda, puis livrées à des usines de recyclage.

Face à la crise mondiale de la pollution plastique, le COMESA et le mouvement des consommateurs africains ont uni leurs forces. Objectif : influencer le traité mondial sur la pollution plastique en cours d’élaboration par l’Assemblée des Nations Unies pour l’environnement (ANUE). Leur priorité est le passage des bouteilles en plastique aux bouteilles en verre et le strict respect du recyclage par les industries plastiques.

Un appel unanime à des actions concrètes

Les négociations récentes à Nairobi ont souligné l’urgence du traité, avec environ 430 millions de tonnes de plastique produites chaque année. Les experts soulignent la nécessité de réduire la production de plastique, d’éliminer les produits à usage unique et de passer à des alternatives non plastiques.

Damien Ndizeye, Directeur exécutif de l’Organisation Rwandaise pour la Protection des Droits des Consommateurs (ADECOR), souligne la nécessité d’une action gouvernementale pour forcer les industries à recycler les plastiques. Des appels similaires ont été lancés par Micheal Mungoma du Réseau d’éducation de la jeunesse (YED) et Daudi Sumba du Fonds mondial pour la nature (WWF). Ensemble, ils ont encouragé des incitations financières et des interdictions sur les produits plastiques à usage unique.

Lire aussi : Au Kenya, le caractère contraignant du traité international contre la pollution plastique divise

Unir les voix pour combattre la pollution

Le Directeur exécutif du COMESA, Willard Mwemba, a reconnu des défis dus à la fragmentation des associations de protection des consommateurs en Afrique. Il a souligné les efforts du COMESA pour unifier ces voix et renforcer leur pouvoir de lobbying.

L’Afrique, deuxième dépotoir mondial de déchets plastiques, cherche à faire entendre sa voix dans les négociations mondiales. Le projet pilote du COMESA et du Mouvement des Consommateurs Africains représente un pas concret vers une solution collaborative. Celle-ci vise à résoudre le problème de la pollution plastique en Afrique de l’Est.

Lire aussi : L’ONU dévoile un nouveau plan pour la réduction de la pollution plastique de 80 %…