Afrique de l’Ouest : Africa50 et Amea Power s’unissent pour développer des parcs solaires

0
179
Afrique de l'Ouest : Africa50 et Amea Power s'associent pour développer des parcs solaires.

En marge de la COP28 à Dubaï, Africa50, la plateforme d’investissement en infrastructures soutenue par la Banque africaine de développement, a scellé un partenariat avec Amea Power, le producteur indépendant d’électricité basé à Dubaï. Ensemble, ils développeront des centrales solaires photovoltaïques dans cinq pays africains.

Connue pour ses investissements significatifs dans le secteur énergétique africain, la société Africa50 collaborera avec Amea Power. Ils comptent investir ensemble dans des projets solaires au Sénégal, en Tunisie, au Burkina Faso, au Togo et au Tchad. Objectif : soutenir les ambitions de transition énergétique dans la région.

Africa50-Amea Power : une alliance pour l’énergie solaire

Cette collaboration s’inscrit dans le cadre des initiatives prises par Africa50, ayant joué un rôle clé dans la construction du complexe solaire de Benban en Égypte, d’une capacité de 1 650 MWc. De son côté, Amea Power, dirigée par Hussain Alnowais, étend sa présence en Afrique avec des projets en cours au Togo. Parallèlement, l’entreprise est engagée dans des négociations de concessions dans plusieurs pays, dont le Gabon, la RDC, Djibouti, l’Égypte, le Maroc, l’Ouganda et l’Afrique du Sud.

Lire aussi : AMEA Power développera une centrale solaire de 50 MW en Côte d’Ivoire

Un engagement en faveur de la transition

Parmi les projets phares d’Amea Power, figure l’extension d’une centrale solaire à Blitta (Togo), portant sa capacité de 50 MWc à 70 MW. À cela, s’ajoute la construction de parcs solaires à Kairouan, en Tunisie (120 MWc), et à Zina, au Burkina Faso (26,6 MWc).

Engagées à contribuer à l’objectif mondial de tripler la capacité installée des énergies renouvelables, les deux entreprises manifestent une volonté concrète d’accélérer la transition vers une énergie plus propre en Afrique. Leur partenariat offre ainsi une lueur d’espoir pour un avenir énergétique plus durable sur le continent.

Lire aussi : Les Émirats arabes unis débloquent 2,6 milliards $ pour des projets d’énergie propre en…