Afrique de l’Ouest : La FAO engage le plan d’éradication de la peste des petits ruminants

0
232
Vaccination contre la peste des ruminants
La FAO organise un atelier sur l’harmonisation transfrontalière pour l’éradication de la peste des petits ruminants en Afrique de l’Ouest.

Une trentaine d’experts présents à l’atelier sur l’harmonisation transfrontalière pour l’éradication de la peste des petits ruminants du 06 au 08 novembre 2023. Un atelier organisé par l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), à travers le Centre d’Urgence pour la lutte contre les Maladies animales transfrontalières (ECTAD).

L’atelier sur l’harmonisation transfrontalière pour l’éradication de la peste des petits ruminants (PPR) en Afrique de l’Ouest a connu la présence d’une trentaine d’experts. L’objectif visé au terme de cette rencontre par L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), à travers le Centre d’Urgence pour la lutte contre les Maladies animales transfrontalières (ECTAD) est d’établir un cadre cohérent et collaboratif entre les pays du bassin du fleuve Mano. Les participants comptent parvenir à cette fin en renforçant leur capacité collective à contrôler et à gérer la peste des petits ruminants et à réduire son impact sur la santé animale, les économies rurales et à contribuer à assurer la sécurité alimentaire.

Lire aussi : Afrique : les maladies transmissibles des animaux à l’homme ont augmenté de 63 % au cours de la dernière décennie

Les recommandations des experts

La peste des petits ruminants est une maladie virale, hautement contagieuse et transfrontalière. Elle se caractérise par des taux de morbidité et de mortalité élevés et engendre de graves conséquences économiques dans plus de 70 pays dans le monde.Au terme cet atelier, les experts ont recommandé entre autres la coordination des activités de surveillance sur les protocoles.

Les modalités de partage des informations épidémiologiques et l’identification des zones à risques et d’exposition au virus de la PPR sont d’autres recommandations faites. Les participants suggèrent également que les pays mettent à jour leurs plans stratégiques nationaux. Cette fois-ci, en tenant compte des progrès réalisés. Le but étant de les faire valider par les autorités compétentes pour leur utilisation dans le plaidoyer et la mobilisation des ressources pour soutenir leur mise en œuvre.

Lire aussi : Soudan : la FAO soutien un million de ménages agricoles depuis le début du conflit

Une perte de 26 milliards de francs CFA environ

En Côte d’Ivoire, la peste des ruminants est responsable de la mort de 18 000 animaux. Ceci représente une perte d’environ de 26 milliards de francs CFA pour les caisses de l’État. Seydou Cissé, Ambassadeur et représentant permanent de la Côte d’Ivoire auprès de la FAO, du Fonds international de développement agricole (FIDA) et du Programme alimentaire mondial (PAM), coordonnateur du groupe de représentants amis de l’éradication de la PPR, se félicite du plaidoyer formulé à l’intention des partenaires financiers en vue de l’éradication de la PPR. Il s’agit notamment de l’Union Européenne, la Banque africaine de développement (BAD), la Banque islamique de développement (BID).

Lire aussi : RDC : de plus en plus des cas de choléra dans les camps de déplacés