Afrique de l’Ouest : le Ghana entend devenir une plaque tournante du GNL grâce à un nouveau terminal d’importation

0
1111
Hamis Ussif, directeur du gaz au sein de Ghana National Petroleum Corp (GNPC)

Le Ghana effectue des progrès dans ses plans de vente de gaz naturel liquéfié (GNL), en Afrique de l’Ouest. Des expéditions ont commencé à affluer vers son nouveau terminal d’importation cette année. 

Le nouveau terminal d’importation de GNL ghanéen devrait démarrer ses opérations commerciales au deuxième trimestre de 2022. Cette infrastructure pourrait faire du Ghana l’un des plus grands hubs énergétiques de la région, a déclaré Hamis Ussif, directeur du gaz à Ghana National Petroleum Corp (GNPC). 

Achevé vers fin 2021, le terminal a été construit par la compagnie Tema LNG Terminal. Il devrait être racheté cette année par la compagnie pétrolière publique ghanéenne.

Une ressource nécessaire à la sécurité énergétique du continent malgré les préoccupations climatiques

Certains pays d’Afrique de l’Ouest commencent à se tourner vers l’utilisation du gaz naturel comme source d’énergie. Alors que l’utilisation des combustibles fossiles est critiquée pour leur contribution au changement climatique, le gaz naturel est perçu comme la clé de la sécurité énergétique du continent.

La GNPC travaille avec des partenaires  pour vendre du GNL aux clients nationaux et à ceux de la sous-région. « Les options disponibles incluent une combinaison de pipelines, de barges et de camions lorsque cela est possible pour réduire les coûts de transport vers nos voisins » , a expliqué Hamis Ussif, cité par Bloomberg.

Lire aussi : L’UE s’apprête à classer le gaz naturel comme énergie verte

« Il y a déjà eu une demande du Bénin, un pays voisin, pour augmenter l’approvisionnement en gaz », a-t-il également précisé.

En outre, le Ghana détient un contrat d’une durée de 17 ans pour stocker 225 millions de pieds cubes standard de gaz par jour au terminal de Tema. Il est soutenu par Helios Investment Partners et African Infrastructure Investment Managers, avec du GNL fourni par Royal Dutch Shell.