Afrique : Jeff Bezos promet 1 milliard $ au projet « Grande muraille verte » au Sahel

0
719
Le fondateur d'Amazon, Jeff Bezos

Le financement du vaste projet dénommé  »Grande muraille verte » au Sahel, fait partie des sujets présents lors de la COP26.  Invité à une réunion pour discuter de la question, Jeff Bezos, le deuxième homme le plus riche au monde, a pris l’engagement d’accompagner financièrement l’initiative.  

Le fondateur d’Amazon, Jeff Bezos s’est engagé à faire un don d’une valeur d’un milliard $ pour soutenir la restauration des terres en Afrique. Il a fait cette promesse lors d’une réunion dirigée par le président français Emmanuel Macron, en marge de la COP26. Cet engagement concerne le projet de grande muraille verte au Sahel, qu’il faut selon Bezos nettement accélérer. 

50 % des fonds promis au projet sont déjà engagés

En janvier dernier, le projet a reçu des engagements de 19 milliards $. Ce qui a permis d’engager près de la moitié des fonds promis. La promesse de dons de Bezos représente un appui important vers la mobilisation totale des ressources financières nécessaires pour le projet. « Déjà 48 % des fonds ont été engagés sur le terrain » a déclaré le président français Emmanuel Macron. Il a ajouté que la Grande Muraille doit permettre de lutter contre la désertification et de proposer des solutions économiques. Précisons que l’initiative nécessite encore 33 milliards $ pour être terminée à l’horizon 2030. 

100 millions d’hectares de terres à restaurer 

La Grande muraille verte est un projet de reforestation d’une vaste bande de terre qui traverse 11 pays africains. Il a été officiellement lancé en janvier 2007 et vise à restaurer 100 millions d’hectares de terres dégradées. Ce qui fait 10 millions d’hectares chaque année d’ici à 2030. Il permettra de séquestrer 250 millions de tonnes de dioxyde de carbone, tout en créant 10 millions d’emplois. 

Rappelons qu’en 2020, Bezos avait décaissé 800 millions $ pour financer 16 organisations de lutte contre le changement climatique. Ces dons étaient les premiers qu’il a fait dans le cadre du Bezos Earth Fund. C’est une fondation qu’il a lancé pour « créer, étendre, gérer et surveiller des zones protégées et conservées » dans le monde. 

Lire aussiCOP 26 : 100 pays s’engagent aujourd’hui à mettre fin à la déforestation d’ici 2030