Afrique : l’OIT fournit 80 millions $ pour lutter contre le chômage

0
560
Chômage en Afrique
L'Organisation internationale du travail débloque un budget de 80 millions $ pour réduire le taux de chômage des jeunes en Afrique.

L’Organisation internationale du travail (OIT) a lancé une initiative avec ses partenaires pour s’attaquer au problème du chômage en Afrique. L’organisation a l’intention de débloquer un budget de 80 millions $ pour la mise en œuvre de l’initiative.

L’Organisation internationale du travail (OIT) débloque un budget de 80 millions $ pour s’attaquer au problème de l’emploi des jeunes en Afrique. Pour y parvenir, l’organisation a lancé un partenariat avec la Banque africaine de développement (BAD), la Commission de l’Union africaine et la Commission économique des Nations unies pour l’Afrique (CEA). Grâce à ce partenariat, l’organisation travaillera à réduire le taux de chômage en Afrique.

Lire aussi : 29% des travailleurs essentiels sont sous-payés dans le monde (OIT)

Le financement se concentrera sur les services de conseil en matière de politique de l’emploi

Avec ce budget de 80 millions $, l’OIT se concentrera sur des actions telles que les services consultatifs en matière de politique de l’emploi. Ces services couvrent un large éventail d’activités. Ils comprennent l’intégration du travail décent dans les stratégies de développement nationales et régionales.

L’Afrique subsaharienne compte 38,1 % de travailleurs pauvres

En Afrique subsaharienne, les taux de chômage restent relativement faibles, indique Zoom Eco. Cependant, les jeunes souffrent du sous-emploi et de l’absence de conditions de travail décentes. La région compte 38,1 % de travailleurs pauvres, dont 23,5 % de jeunes. En outre, les jeunes femmes sont plus défavorisées que les jeunes hommes dans l’accès au travail. Leurs conditions de travail sont moins bonnes que celles des jeunes hommes. La majorité des emplois sont dans le secteur informel.

Lire aussi : Afrique : un budget de  350 millions de dollars alloué au développement du secteur privé africain