Afrique : La DFC compte construire deux entrepôts frigorifiques

0
84
DFC
Les USA ont récemment signé deux accords pour la construction d’entrepôts frigorifiques au Maroc et au Sénégal.

La Société américaine de financement de développement international (DFC) a récemment conclu deux accords de prêt dans le cadre d’un réseau intégré de chaine du froid reliant l’Afrique de l’Ouest, l’Afrique du Nord et le commerce américain. Les financements seront destinés à la construction de deux entrepôts logistiques frigorifiques au Maroc et au Sénégal.

Les deux accords signés ont été annoncés en marge des Assemblées annuelles de la Banque mondiale et du FMI, tenues à Marrakech le 10 octobre dernier. Ils prévoient un soutien continu aux infrastructures commerciales qui permettront le commerce interafricain et les échanges dans les secteurs agricole et pharmaceutique. Selon les termes des accords de prêt de l’US DFC, deux nouvelles installations de chaîne du froid seront construites au Sénégal et au Maroc. Des installations qui s’inscrivent dans le cadre d’un réseau intégré de chaine du froid reliant l’Afrique de l’Ouest, l’Afrique du Nord et le commerce américain.

Un cumul de 19,8 millions de dollars


La DFC des Etats-Unis a prêté au total 19,8 millions de dollars soit plus de 11 milliards de francs CFA, pour les deux accords. 10,5 millions de dollars pour l’accord de construction d’un entrepôt frigorifique au Maroc. L’entrepôt estimé à 20 millions de dollars sera construit à Diamnadio, dans la région de Dakar et doté d’une capacité de 10 000 palettes. Pour le second accord, il s’agit de 9,3 millions de dollars destinés à agrandir un entrepôt frigorifique du Maroc. En effet, cette deuxième unité d’une capacité de 10 000 palettes est en cours de construction dans la région d’Agadir.

Lire aussi : L’Afreximbank accorde un prêt de 50 millions $ pour stimuler le commerce et les exportations en Afrique

Les deux installations seront reliées aux installations de stockage frigorifique de lfria Cold Chain Development Company existantes au Maroc. Elles devraient être mises en service en 2025. Les entrepôts sont destinés au commerce agricole et pharmaceutique.

Un modèle d’investissement récent

Ce modèle d’investissement dans l’entreposage frigorifique n’a été autorisé qu’il y a quelques années. L’Agence américaine pour le développement (Usaid) a délivré une autorisation de crédit de développement pour le compte de l’Ifria Cold Chain Development Company. Une action permettant l’autorisation du prêt commercial qui a conduit à la création de la société Atlas Cold Port basée au port de Tanger Med au Maroc.

 A la suite de la création de ce modèle d’investissement dans l’entreposage frigorifique, le Département de l’Agriculture des Etats-Unis (USDA) a financé une étude d’un an. L’étude visait à évaluer les infrastructures de la chaîne du froid au Bénin, en Gambie, au Ghana, au Maroc, au Niger, au Sénégal, au Togo et au Burkina. Les études de l’USDA ont été suivies par des recherches américaines du DFC. Les nouveaux investissements au Sénégal et au Maroc sont les résultats de ces recherches.

Lire aussi : La BAD approuve un APR de 100 millions d’euros pour le commerce en Afrique