Afrique : les dépenses militaires ont enregistré une forte hausse en 2020

0
869
Ce besoin en armement des pays africains relève du fait que les conflits dans les pays du Sahel sont de plus en plus fréquents.

En 2020, les dépenses militaires ont augmenté sur le continent, notamment dans les pays frappés par l’insécurité. Ceci, dans un contexte marqué par la crise de Covid-19.

En Afrique, les dépenses militaires connaissent, depuis quelques années, une hausse constante. Selon le dernier rapport du Stockholm International Peace Research Institute (SIPRI), elles se sont évaluées à plus de 43 milliards $ en 2020. À titre comparatif, cela représente 5,1 % de plus qu’en 2019 et 11 % de plus qu’en 2011.

Lire aussi : L’insécurité en Éthiopie oblige les organisations humanitaires à suspendre l’aide humanitaire au Tigré

Une augmentation liée à l’insécurité dans le Sahel

Les dépenses liées à la sécurité ont représenté plus de 8 % des dépenses publiques en Afrique en 2020. Les plus fortes augmentations ont été observées dans les pays en proie aux conflits et à l’instabilité. Elles ont par exemple connu une hausse de 339% au Mali, 288% au Niger et 238% au Burkina Faso, rapporte l’Agence Fides.

Notons que les données du SIPRI pourraient ne renseigner que sur une partie du problème. L’organisation n’exploite que les données disponibles en source ouverte. Certains pays tels que la Libye, le Soudan du Sud et l’Érythrée ne figurent pas dans ce rapport.