Cameroun : La couverture électrique universelle d’ici 2030 échouerait sans l’aide extérieure

0
887
Électricité-Cameroun
Sans l'aide extérieure, le Cameroun devrait attendre 140 ans pour fournir de l'électricité à toute sa population.

Le gouvernement camerounais s’est donné pour objectif de fournir de l’électricité à toute sa population d’ici 2030. Sa stratégie pour y parvenir aurait manqué cependant de moyens sans aide étrangère. En se basant uniquement sur ses ressources, le Cameroun devra attendre plus d’une centaine d’années.

Plus de 70% des Camerounais ont accès à l’électricité. L’objectif du gouvernement est d’atteindre la couverture universelle avant la fin de la décennie actuelle. Les efforts fournis à cet effet souffrent cependant d’un manque de ressources financières. D’après le gouvernement, il faudrait 1,4 milliard $ pour fournir de l’énergie dans tout le pays

Il reste au total près de 7000 localités à approvisionner en électricité. L’État se sert de ses recettes intérieures pour réduire cet effectif. « Relativement à la mobilisation des ressources internes, il est apparu que ces dernières contribuent chaque année à l’électrification d’une cinquantaine de localités » indique un communiqué du Conseil de cabinet camerounais, cité par Energies Media.

Lire aussi : Le Bénin lance un projet pour porter la couverture électrique à 75 % d’ici 2025

À cette allure, les chances de parvenir à la couverture électrique universelle d’ici 2030 sont nulles. Avec une cinquantaine de localités électrifiées par an, il faudra 140 ans pour raccorder tout le monde au réseau.

Le besoin obligatoire de recourir à l’aide extérieure

Les enjeux de l’électrification universelle contraignent donc les autorités à solliciter l’aide des partenaires internationaux. Un projet d’accès à l’énergie en milieu rural devrait démarrer sa phase pilote cette année. Il permettra de fournir l’énergie à près de 600 nouvelles localités, soit environ 1,7 million d’habitants. Il sera cofinancé par l’Union européenne (UE) et la Banque mondiale qui fourniront une enveloppe de 153,44 millions $. La Banque européenne d’investissement (BEI) compte également participer à cet effort à travers un prêt dont le montant n’a pas encore été précisé.

Lire aussi : La BAD accorde 180 millions $ au Rwanda pour financer un projet énergétique

Fidèle DJIMADJA