Algérie : Lancement d’une opération de numérisation de la gestion des stocks de céréales

0
511
Céréale-stockage
Gestion des stocks de céréales en Algérie.

L’Algérie lance une opération de numérisation de la gestion des stocks de céréales. Le projet permettra une meilleure visibilité sur l’évolution des stocks.

Le ministère algérien de l’Agriculture et du Développement rural a lancé l’opération de numérisation de la gestion des stocks de céréales à travers le pays. Selon le ministre en charge du secteur, Mohamed Abdelhafid Henni, cette opération garantira une meilleure visibilité sur l’évolution des stocks.

Lire aussi : Algérie : le président Abdelmadjid Tebboune suspend les taxes sur les produits alimentaires

Contrôle de la quantité de céréales stockées

« Le secteur a entamé la phase de numérisation de tous les stocks de céréales relevant de l’Office algérien interprofessionnel des céréales (OAIC) ou des producteurs privés », a déclaré Mohamed Abdelhafid Henni. Selon lui, ce projet permettra au ministère d’avoir une visibilité précise et globale sur les quantités de céréales stockées, et celles disponibles sur le marché national. La maîtrise des données sur les stocks, permettra de revoir la répartition des minoteries sur les wilayas du pays, rapporte Algérie Presse Service. L’objectif est d’assurer une meilleure couverture des besoins de chaque wilaya. Selon les chiffres du ministère de l’Agriculture, l’Algérie compte 432 minoteries.

Lire aussi : Algérie : la pluie tombe enfin avec son lot d’importants dégâts

Des mesures pour améliorer la production céréalière

En 2022, l’Algérie a consacré environ 2,6 millions d’hectares, soit 31 % des terres agricoles, à la production de céréales. Le gouvernement met en œuvre des mesures pour assurer la sécurité alimentaire à moyen terme. Il s’agit notamment de l’augmentation du prix d’achat des céréales, de la révision et de l’augmentation de la compensation sur l’achat des engrais de 20 % à 50 % du prix. L’État travaille également à renforcer le matériel agricole et à faciliter l’octroi des autorisations de forage de puits au niveau des wilayas.

Les mesures portent également sur la création d’une banque de semences. Elles concernent la détermination des sites de capacité de production des exploitations agricoles à l’aide de drones et de satellites. Selon les nouvelles mesures, les producteurs sont tenus de verser les récoltes à l’Office algérien interprofessionnel des céréales (OAIC).

Durant la saison 2021-2022, le secteur céréalier a enregistré une augmentation de la production de 48 % par rapport à la saison précédente. Cette augmentation est justifiée par des conditions climatiques adéquates et le respect du parcours technique.

Lire aussi : L’Algérie veut réduire les importations de céréales de 25 %