fbpx
28 C
Cotonou
lundi 2, octobre 2023

Algérie : révision des salaires des enseignants chercheurs universitaires

À lire absolument

Le gouvernement algérien envisage de réviser les salaires des enseignants du supérieur et des chercheurs universitaires. Les autorités du pays prévoient également de recruter des titulaires de masters et de doctorats à des postes universitaires.

Le président algérien Abdelmadjid Tebboune a ordonné une révision du statut des enseignants du supérieur. Il a également instruit le gouvernement de procéder à la révision des salaires des enseignants du supérieur et des chercheurs universitaires, tous grades scientifiques confondus, rapporte Algérie Presse Service. Le chef de l’Etat a donné ces instructions hier lors du Conseil des ministres.

Lire aussi : Algérie : Abdelmadjid Tebboune ordonne la titularisation de près de 60 000 enseignants contractuels

Dans un communiqué, la Présidence annonce l’approbation des propositions du ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique par le Chef de l’Etat. Il s’agit du recrutement de titulaires de diplômes de magistère et de doctorat dans les postes universitaires.

Propositions attendues dans le cadre de la révision des salaires

Le président Abdelmadjid Tebboune a ordonné au gouvernement de réviser les salaires des enseignants du supérieur et des chercheurs universitaires, tous grades scientifiques confondus. Ainsi, le gouvernement doit présenter des propositions dans les plus brefs délais. « L’Etat doit accorder un intérêt particulier à cette catégorie, qui constitue la matière grise et la soupape de sécurité de l’Algérie dans tous les secteurs », précise le communiqué de la Présidence.

Promotion des filières scientifiques

Par ailleurs, le président de la République a ordonné à son gouvernement de préparer une révision globale du statut des enseignants du supérieur. Ceci conformément à la dynamique et à la nouvelle stratégie du secteur de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique. Le gouvernement devra également multiplier les efforts pour attirer plus d’étudiants dans les spécialités et les filières scientifiques. Les mesures devraient permettre d’abandonner les méthodes traditionnelles de l’enseignement supérieur et de diversifier les spécialités en fonction des tendances mondiales.

Lire aussi : Algérie : 4 écoles d’enseignement supérieur seront créées dès la rentrée universitaire 2023-2024

À la une