Amitruck lève 4 millions $ pour accélérer l’expansion de ses solutions logistiques numériques en Afrique

0
826
Mark Mwangi, PDG et fondateur d'Amitruck

Amitruck, une startup de camionnage basée au Kenya, a obtenu un financement de 4 millions $ de capital de départ. Les fonds serviront à financer son expansion à travers le continent et à recruter de nouveaux talents.

La start-up kényane de logistique de camionnage, Amitruck, a levé 4 millions $, dans le cadre d’un cycle de financement de démarrage. L’opération a été menée par Better Tomorrow Ventures (BTV), une société de capital-risque basée à San Francisco, qui cible les startups en phase de démarrage. Elle a connu la participation de plusieurs investisseurs basés en Afrique, en Asie, en Europe, au Moyen-Orient et aux États-Unis.

Lire aussi : Moove lève 10 millions $ pour soutenir son expansion en Afrique de l’Ouest

Le PDG et fondateur d’Amitruck, Mark Mwangi, a déclaré que le financement sera utilisé pour mener l’expansion de la startup à travers l’Afrique. Il permettra également de recruter des équipes dans ses unités techniques, opérationnelles et commerciales. « Nous sommes ravis de la réponse positive qu’Amitruck a reçu de la part des propriétaires et des transporteurs de marchandises. Le transport touche presque tous les secteurs de l’économie africaine et est essentiel à son développement. Nous sommes ravis de faire partie de ce voyage. Grâce au soutien de nos investisseurs, nous avons hâte d’étendre notre présence en Afrique et d’attirer davantage de transporteurs et d’expéditeurs sur notre marché », a-t-il déclaré.

La startup Amitruck a été fondée en 2019 pour rationaliser le secteur du camionnage en Afrique. Jusqu’à cette date, il s’agit d’un secteur informel, fragmenté et basé sur des systèmes manuels archaïques. Le coût du transport reste cinq fois plus élevé que dans les pays développés, en raison des nombreux arrangements informels.

Lire aussi : Nigéria : la startup MAX lève 31 millions $ pour étendre ses activités

Avec Amitruck, les clients sont en contact direct avec les transporteurs, ce qui élimine les intermédiaires et les faux frais. La société détient une flotte de 8 000 véhicules, qui ont effectué près de 100 000 livraisons pour plus de 300 entreprises clientes, en deux ans.