L’UNECA, FSD Africa et des institutions financières forment une alliance pour stimuler la finance verte

0
505
Finance-verte
Plusieurs institutions financières de premier plan se sont jointes à l’UNECA et à FSD Africa, pour former l'ANCA.

La Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique (UNECA), l’agence britannique FSD Africa et des institutions financières de premier plan ont formé l’Alliance africaine du capital naturel (ANCA). Elle vise à réorganiser le financement climatique en Afrique.

Plusieurs institutions financières de premier plan se sont jointes à l’UNECA et à FSD Africa, pour former l’Alliance africaine du capital naturel (ANCA). Cette dernière, comme son nom l’indique, vise à développer et à protéger le capital naturel de l’Afrique.

L’ANCA fonctionnera comme un forum de collaboration dirigé par l’Afrique, pour mobiliser la réponse de la communauté financière aux risques et opportunités liés à l’environnement. Elle contribuera à déplacer les flux financiers des activités destructrices pour un gain à court terme vers une gestion à long terme pour une croissance économique durable.

Lire aussi : Afrique australe : 210 millions $ pour financer l’énergie verte

Selon l’Alliance, il urge d’intégrer la nature dans la prise de décision financière en Afrique. Plus de 60 % du PIB du continent dépend fortement ou modérément de la nature.  Cependant, entre 1970 et 2016, le stock de capital naturel des pays africains a diminué en moyenne de 65 %.

À noter que plusieurs banques et institutions financières influentes feront partie de l’ANCE. Parmi elles, on retrouve notamment la Banque de développement de l’Afrique australe (DBSA), Ecobank, Equity Bank, FirstRand, Investec, Sanlam, Standard Chartered et Zanaco.

Lire aussi : La BAD prévoit d’augmenter le financement climatique de l’Afrique à 25 milliards $