Angola : plus de 600 000 familles paysannes bénéficieront d’un projet de transformation agricole

0
755
Le projet est estimé à 400 millions $ et impactera plus de 600 000 familles paysannes en Angola

Le projet de transformation agricole MOSAP III bénéficiera à au moins 600 000 familles paysannes dans plusieurs provinces de l’Angola. 

La phase 3 du projet de développement de l’agriculture familiale et de commercialisation (MOSAP III) impactera plus de 600 000 familles paysannes angolaises. Le projet sera mis en œuvre par le ministère de l’Agriculture, à travers l’Institut de Développement Agraire (IDA). 

Le projet est estimé à 400 millions $, pour une mise en œuvre dans 17 des 18 provinces du pays. Seule la province de Cabinda a été écartée parce qu’elle bénéficie d’un autre programme budgétisé à 123 millions $. 

Des consultations et recueils d’avis sont en cours, sur les aspects environnementaux à préserver avec la mise en œuvre du projet. C’est ce qu’a déclaré le chef du Département des études, des projets et des statistiques de l’IDA, Francisco Gomes. 

50 % des bénéficiaires seront des femmes…

Le Projet prévoit de soutenir des initiatives liées aux domaines de l’agriculture, de l’élevage, de l’eau et de la construction d’infrastructures. 

Selon l’Agence angolaise de presse , le projet couvre également la construction de systèmes d’irrigation. Cela permettra de faire face à la sécheresse qui est enregistrée dans le pays. La réhabilitation des routes d’accès secondaires et tertiaires aux champs cultivés est aussi programmée afin de permettre le flux de la production. 

Le MOSAP a été créé en 2016. Son but est d’améliorer la sécurité alimentaire et de réduire la pauvreté dans les zones rurales. Sur les 600 000 bénéficiaires du projet dans les 17 provinces du pays, 50 % seront des femmes, en vue d’assurer l’équilibre entre les sexes.