Approbation d’un nouveau médicament pour prévenir la tuberculose chez l’enfant

0
177
Santé Enfants
Une nouvelle formulation de rifapentine adaptée aux enfants est approuvée pour la prévention de la tuberculose chez ces derniers.

Annoncée le 11 décembre dernier, une nouvelle formulation de rifapentine adaptée aux enfants est approuvée pour la prévention de la tuberculose chez ces derniers. Cette approbation promet un accès plus facile et de meilleurs résultats du traitement.

Après des semaines d’essais cliniques menés par des scientifiques sud-africains de l’Institut Aurum, les scientifiques indiquent que ce nouveau médicament propose des formulations plus courtes et moins chères pour les enfants. Ce régime est développé par le consortium IMPAACT4TB, financé par Unitaid. La formulation appelée 3HP, est soluble dans l’eau et aromatisée à la framboise. Cela la rend plus facile à consommer pour les enfants.

Un prix situé entre 6.53 et 15.80 dollars

Le prix de la nouvelle formule se situe actuellement entre 6,53 et 15,80 dollars par enfant. L’Institut Aurum affirme que cette option, est moins chère que les traitements alternatifs préventifs contre la tuberculose pour les enfants. Des options qui coûtent  en effet 24 dollars environ, selon le poids de l’enfant. Cette nouvelle option répond par ailleurs au besoin de longue date de meilleures solutions de prévention de la tuberculose. Selon l’Organisation mondiale de la santé, la tuberculose multirésistante constitue une grave menace pour la santé publique en Afrique. Le continent enregistre quelque 452 000 nouveaux cas résistants au médicament de première intention le plus efficace contre la tuberculose : la rifampicine.

Lire aussi : Tuberculose multirésistante : Présentation de nouvelles options de traitement

Gavin Churchyard, directeur général du groupe Aurum Institute, note que les enfants, en particulier ceux de moins de cinq ans, courent un plus grand risque de passer d’une infection tuberculeuse à une maladie tuberculeuse que les adultes.

Un risque amplifié

Selon Gavin Churchyard, ce risque est amplifié par divers facteurs. Notamment, le fait de vivre avec un patient tuberculeux contagieux, le fait d’être séropositif, de souffrir de malnutrition ou d’avoir des problèmes de santé existants.

Le directeur général du groupe Aurum Institute explique : « Étant donné le risque plus élevé et la possibilité de développer des formes graves de la maladie, il est crucial d’évaluer et de fournir aux enfants un traitement préventif contre la tuberculose, de manière appropriée, afin de prévenir la progression vers la maladie ». « La recherche et le développement de la plupart des médicaments ont laissé les enfants de côté. La plupart des médicaments sont d’abord destinés aux adultes, puis des formulations pédiatriques sont développées. Cela limite l’accès des enfants aux médicaments », ajoute-t-il.

Lire aussi : Togo : Entre 2500 et 3000 cas de tuberculose sont détectés par an