Au Ghana, plus de 30 % des enseignants échouent aux examens d’habilitation de 2023

0
222
Ghana : plus de 30 % des enseignants échouent aux examens d'habilitation de 2023.

Les résultats de l’examen 2&3 du permis d’exercer du Ghana 2023 ont révélé un taux d’échec inquiétant, avec plus de 30 % des enseignants ne parvenant pas à atteindre la note de passage. Sur les 20 181 candidats, seulement 52,6 % ont réussi, selon un rapport du Conseil national de l’enseignement (CNT).

Le Ghana est confronté à une crise éducative majeure alors que les résultats de l’examen d’habilitation des enseignants 2&3 de 2023 ont révélé un échec massif de plus de 30 %. Sur les 20 181 enseignants qui ont participé à l’examen, 9 556 n’ont pas réussi à obtenir la note de passage. L’indication a été donnée via un récent rapport du Conseil national de l’enseignement (CNT).

Lire aussi : Ghana : 81 écoles touchées par les inondations reprennent leurs activités

Préoccupation sur l’éducation au Ghana

Le communiqué officiel, signé et diffusé par Dennis Osei-Owusu, chef des affaires publiques du CNT, révèle que seulement 52,6 % des candidats ont réussi les épreuves. Ces résultats suscitent des inquiétudes quant à la qualité de la formation des enseignants au Ghana et à son possible impact sur le système éducatif. Les publications du CNT fournissent une vision claire de la situation éducative du pays. Aussi, elles soulignent la nécessité d’une réévaluation approfondie des méthodes d’enseignement et des programmes de formation au Ghana.

Urgence de réformes éducatives

Ces résultats pourraient également susciter des discussions sur les normes d’évaluation et les attentes envers les enseignants. Alors que le pays cherche à améliorer son système éducatif, l’échec massif à ces examens souligne l’urgence de réformes éducatives substantielles. Elles pourront garantir une formation adéquate des enseignants et, par extension, une éducation de qualité pour les apprenants.

Lire aussi : Cuba soutiendra le développement de l’éducation au Ghana