Au Nigéria, la Banque centrale renforce sa politique économique afin de contrôler l’inflation

0
224
Le gouverneur de la Banque centrale du Nigeria annonce un renforcement de la politique économique du pays contre l'inflation.

Le nouveau gouverneur de la Banque centrale du Nigeria, Olayemi Cardoso, annonce des mesures strictes pour endiguer l’inflation persistante et appelle les banques à renforcer leurs fonds propres. Ces changements marquent une rupture avec les politiques précédentes et visent à rétablir la stabilité financière et économique du pays.

Le Nigéria fait face depuis dix mois consécutifs à une hausse généralisée et persistante du niveau général des prix. En vue de contrôler cette inflation, la Banque centrale du Nigeria (CBN) a multiplié des initiatives ces derniers jours. La dernière en date a été annoncée par le gouverneur récemment nommé, Olayemi Cardoso. Il a déclaré que la CBN mettra fin aux interventions budgétaires directes, soulignant la nécessité de distinguer clairement la politique monétaire de la politique budgétaire. Cette décision rompt avec les politiques non orthodoxes de son prédécesseur, Godwin Emefiele.

Des réformes envisagées pour stimuler la croissance

Selon Olayemi Cardoso, la CBN adoptera un régime de ciblage de l’inflation au cours des prochains trimestres. Son objectif est de stabiliser l’économie tout en encourageant la croissance. À cet effet, il a insisté sur la nécessité pour les banques de renforcer leurs fonds propres. Ainsi, elles pourront accompagner l’expansion économique prévue.

Le gouverneur de la CBN prévoit que l’économie nigériane atteindra 1 milliard de dollars au cours des sept prochaines années. Malgré une croissance de 2,5% au troisième trimestre, le secteur pétrolier dominant reste déficitaire. Il nécessite des réformes devant stimuler sa croissance.

Lire aussi : Nigeria : le taux d’inflation de septembre est le plus élevé depuis deux décennies

Stabiliser le taux de change du naira

Olayemi Cardoso souhaite également concentrer ses efforts sur la restauration de la confiance envers la CBN. Il prendra aussi des mesures pour une gestion prudente des liquidités. L’objectif est de contrôler l’inflation et de réduire des taux d’intérêt élevés et stabiliser le taux de change. De plus, l’autorité de la Banque centrale nigériane a rassuré les investisseurs. Il a assuré que des mesures adaptées et appropriées seront prises pour garantir la stabilité à court et moyen terme.

En outre, Cardoso mise sur les réformes économiques du président Bola Tinubu, notamment l’abandon de subventions coûteuses sur l’essence. D’après lui, cela devrait contribuer à un taux de change plus stable et à une stabilité macroéconomique accrue.

La CBN s’engage en faveur de la stabilité économique

En réponse à la chute du naira sur le marché parallèle, la CBN a commencé à régler les contrats de change échus, soulageant la pression sur la monnaie. Olayemi Cardoso insiste sur l’établissement de règles claires et transparentes pour les taux de change. À cet effet, une consultation approfondie est prévue avec les acteurs du marché avant toute mise en œuvre.

Sous la direction du nouveau gouverneur, la Banque centrale du Nigeria s’est résolument engagée à restaurer la stabilité financière et économique du pays. Elle adoptera dans ce cadre des mesures pragmatiques pour répondre aux défis persistants et stimuler la croissance.

Lire aussi : Nigéria : les banques enregistrent des profits record grâce aux gains de change