Rwanda : l’Ofid octroie 21 millions $ pour augmenter la capacité de la station d’eau de Karenge

0
90
Illustration usine d'eau potable de Karenge
L'Ofid accorde un prêt de 21 millions de dollars au gouvernement rwandais pour augmenter la capacité de l’usine d’eau potable de Karenge.

Le Fonds de l’Opep pour le développement international (Ofid) s’engage à accompagner le Projet d’expansion du système d’approvisionnement en eau potable de Karenge, dans la province de l’Est du Rwanda. Pour la circonstance, il accorde un prêt de 21 millions de dollars au gouvernement rwandais. Ce financement contribuera à l’augmentation de la capacité de l’usine d’eau potable de Karenge à 48 000 m3 par jour.

Satisfaire les besoins en eau potable des habitants de la capitale rwandaise

Les travaux d’expansion réalisés en 1985 et en 2008 ont respectivement élevé la capacité de la station de potabilisation de Karenge à 7200 m3 et 15 000 m3 par jour. En effet, cette capacité était à 3 840 m3 à la mise en service de la station en 1975. L’objectif du gouvernement rwandais est de porter cette capacité à 48 000 m3 par jour. Cela permettra de répondre aux besoins en eau potable des habitants de la capitale rwandaise Kigali et dans les zones environnantes du district de Rwamagana jusqu’en 2050.

Lire aussi : Tunisie : une nouvelle station d’épuration d’eaux usées en service

Un montant total de 164,3 millions de dollars pour les travaux du projet

La réalisation de ce projet nécessite un montant global de 164,3 millions de dollars. Il bénéficie d’un soutien financier du Fonds de l’Opep pour le développement international (Ofid). Il s’agit notamment d’un prêt de 21 millions de dollars accordé au gouvernement rwandais. Les 143,4 millions de dollars restants sont issus du Fonds d’Abu Dhabi pour le développement (AFDF), du Fonds saoudien pour le développement (SFD), de la Banque arabe pour le développement économique en Afrique (Badea) et de la Banque d’exportation et d’importation de Hongrie (Exim Hungary).

L’usine d’eau potable de Karenge située sur les rives du lac Mugesera, dans le district de Rwamagana, à environ 50 km au sud-est de Kigali, fournit actuellement 15 000 m3 d’eau au quotidien. Sur cette quantité, 12 000 m3 sont acheminées vers Kigali, et 3 000 m3 distribuées aux habitants du district de Rwamagana.

Remise en service de l’usine d’eau prévue pour 2024

Le projet d’eau potable est supervisé par la Société d’eau et d’assainissement (Wasac) du Rwanda. Selon cette société, l’expansion de la capacité de la station de Karenge à 48 000 m3 par jour implique plusieurs étapes. Il s’agit de la réhabilitation de la prise d’eau et des conduites de transport d’eau brute, du déplacement de la station de pompage et de l’amélioration de la capacité des pompes et des moteurs. Cela nécessitera également l’extension du réseau de transport et de distribution de l’eau potable. Par ailleurs, le projet vise la construction de nouvelles pompes de prises d’eau, de réservoirs pour stocker l’eau potable. Il prévoit aussi l’installation de nouvelles canalisations sur 33 km. À en croire les autorités rwandaises, l’usine d’eau potable de Karenge sera remise en service en 2024.

Lire aussi : RDC : une unité de traitement 110 000 m3 d’eau par jour lancée à Ngaliema