Afrique : La BAD lance un fonds fiduciaire de 300 millions $ pour la transition énergétique

0
794
Gaz-naturel
La BAD lance un fonds fiduciaire d'une valeur de 300 millions $ pour améliorer l’accès à l’énergie en Afrique.

La BAD a lancé un fonds fiduciaire de 300 millions $ pour financer la transition énergétique en Afrique. Ce nouveau fonds sera consacré à la promotion des sources d’énergies renouvelables et à l’amélioration de l’accès à l’énergie.

La BAD lance le plus grand fonds fiduciaire d’une valeur de 300 millions $ pour le secteur de l’énergie en Afrique. Ce fonds permettra de financer la transition énergétique du continent. L’objectif de l’institution financière est d’assurer l’accès de la population à l’électricité et de promouvoir les sources d’énergies renouvelables, dont le gaz naturel.

Lire aussi: Africa Investment Forum présente des projets de 1,5 milliard $

Résoudre les problèmes de financement de la transition énergétique

Le fonds fiduciaire aidera les États à financer la transition énergétique, qui est assez coûteuse. « Des Etats ont pris l’engagement de fournir de l’électricité à des coûts très compétitifs, mais c’est une mesure dont le financement est assez lourd. Pour pallier cette difficulté, la banque a mis en place un fond, qui est d’ailleurs le plus important du genre dans le monde pour accompagner les pays », a déclaré Daniel Schroth, directeur des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique de la BAD. Les premiers versements des droits de tirage spéciaux d’un montant de 100 milliards $ par an pour améliorer l’accès à l’énergie sont attendus en 2023-2025, rapporte Africa24 . Le fonds fiduciaire aidera les États à accéder plus tôt aux financements.

Lire aussi : Le gaz naturel est la clé de la sécurité énergétique du continent, selon le président de la BAD

Le Gaz naturel pour améliorer l’accès à l’énergie propre en Afrique

En outre, le fonds se concentrera sur l’amélioration de l’accès à l’électricité sur le continent. Selon Daniel Schroth, plus de 600 millions de personnes n’ont pas accès à l’électricité en Afrique. Environ 900 millions de personnes n’ont pas accès à une énergie propre pour cuisiner, a-t-il ajouté. «  Par contre, l’Afrique regorge d’abondantes sources d’énergies renouvelables. Le droit à une transition énergétique juste est donc essentiel pour l’Afrique », a déclaré Daniel Schroth. En effet, l’Afrique possède 12 900 milliards de m3 de réserves de gaz naturel et 70% de l’offre mondiale de cobalt. La stratégie de la BAD est de s’appuyer sur ces ressources pour assurer la transition juste et garantir l’accès à l’électricité sur le continent.

Lire aussi : L’Afrique a besoin de 4 000 milliards $ pour assurer sa transition énergétique