La BAD fournira 500 000 tonnes d’engrais aux producteurs agricoles ouest-africains

0
657
Engrais
500 000 tonnes d'engrais seront fournies par la BAD aux producteurs agricoles ouest-africains pour soutenir leur production agricole.

La Banque africaine de développement s’est engagée à soutenir la production alimentaire sur le continent. Elle entend acheter un demi-million de tonnes d’engrais pour les pays ouest-africains.

Les producteurs agricoles d’Afrique de l’Ouest recevront 500 000 tonnes d’engrais. La marchandise sera livrée d’ici fin août 2022, rapporte Reuters. Elle permettra d’accélérer la culture des denrées de forte consommation dans la région. L’initiative fait partie du plan de la Banque africaine de développement (BAD) visant à soutenir la production alimentaire sur le continent. Le prêteur compte en effet investir 1,5 milliard $ dans le projet censé permettre à l’Afrique de s’affranchir de sa dépendance vis-à-vis des importations.

Le continent dépense chaque année 80 milliards $ dans l’achat des produits alimentaires que consomme sa population. Interrogé sur la question, Gilbert Houngbo, patron du Fonds international de développement agricole (FIDA) confiait récemment à Jeune Afrique que ce coût allait passer à 100 milliards $ d’ici 2025 si rien n’était fait pour changer la donne.  Une seule solution s’impose selon lui : augmenter la production agricole sur le continent.

Lire aussi : La BAD entend consacrer 1 milliard $ à la lutte contre la hausse des prix des engrais

Un déficit de 2 millions de tonnes…

L’Afrique ne dispose pas de la quantité d’engrais nécessaire pour atteindre ses objectifs de production alimentaire. D’après la BAD, le déficit actuel est estimé à 2 millions de tonnes. Son aide à l’Afrique de l’Ouest vise donc à changer la donne.

Le prêteur a récemment entamé des discussions avec les responsables des principales entreprises productrices d’engrais en Afrique et à l’étranger. « Nous devons satisfaire la moitié de notre besoin entre mai et juin 2022 et l’autre moitié un ou deux mois plus tard » indique un communiqué de la BAD.

D’après la source consultée par Reuters, une bonne partie de l’engrais qui sera fourni aux producteurs ouest-africains proviendra du Nigeria, soit 300 000 tonnes d’urée. L’autre partie, 200 000 tonnes de phosphate et d’engrais mélangés, sera acquise auprès du Maroc. Contactés, le groupe marocain OCP et l’entreprise nigériane Indorama, chargés de la production de l’engrais destiné à l’Afrique de l’Ouest, n’ont pas voulu faire de commentaires.

Lire aussi : Engrais : Le Nigeria se tourne vers le Canada suite aux sanctions imposées à la Russie

Fidèle DJIMADJA