Mozambique : la BAD accorde un prêt de 125 millions $ à un producteur d’énergie hydroélectrique pour moderniser son système de production

0
459
HCBassa
La BAD a approuvé un prêt de 125 millions $ à la société mozambicaine Hidroeléctrica de Cahora Bassa (HCB).

Le producteur indépendant Hidroeléctrica de Cahora Bassa (HCB) fournit de l’énergie hydroélectrique au Mozambique et à plusieurs autres pays d’Afrique australe.

Le Conseil d’administration de la Banque africaine de développement (BAD) a approuvé un prêt de 125 millions $ à la société mozambicaine Hidroeléctrica de Cahora Bassa (HCB). L’enveloppe est constituée de 100 millions $ provenant de la BAD et de 25 millions $ du fonds « Africa Growing Together », une facilité parrainée par la Banque populaire de Chine administrée par la Banque.

Lire aussi: L’AIIM investit 90 millions $ dans NOA Group pour fournir des solutions d’énergies renouvelables en Afrique

Les fonds soutiendront le programme Vital Capex, qui vise à moderniser le système de production d’électricité de la société. La modernisation permettra de prolonger la durée de vie de la centrale d’au moins 25 ans. Elle contribuera en outre à améliorer la fiabilité de la fourniture d’énergie, réduire les pannes, et permettre à la société de remplir ses obligations contractuelles envers ses fournisseurs.

« Nous sommes ravis de soutenir le programme Vital Capex, étant donné le rôle central que joue Hidroeléctrica de Cahora Bassa dans le pool énergétique d’Afrique australe. En outre, le renforcement de la capacité de HCB, l’amélioration de sa fiabilité et sa capacité à fournir des services auxiliaires vont faciliter une plus grande intégration des sources d’énergie renouvelables dans l’ensemble de la région. », a déclaré le vice-président de la BAD, Kevin Kariuki.

Lire aussi: Exxon quitte la Guinée équatoriale dans un contexte d’élimination progressive des énergies fossiles en Afrique