fbpx
26 C
Cotonou
mardi 29, novembre 2022

La BAD et la Commission de l’Union africaine s’associent pour développer le marché numérique en Afrique

À lire absolument

La Commission de l’Union africaine (CUA) et la Banque africaine de développement ont signé un accord de subvention de 9,73 millions $.  Leur partenariat porte sur la mise en œuvre de la phase 1 du projet de développement du marché numérique en Afrique.

La Commission de l’Union africaine (CUA) et la Banque africaine de développement (BAD) ont signé un accord de subvention pour mettre en œuvre la phase 1 du projet de développement du marché numérique en Afrique. Dans le cadre de cet accord, le conseil d’administration de la BAD a approuvé un financement de 9,73 millions $ pour la réalisation du projet. Le partenariat permettra à la CUA de mettre en œuvre des projets d’économie numérique destinés à renforcer un marché numérique unique continental, indique un communiqué de la BAD. L’initiative contribuera à soutenir la mise en œuvre de la Zone de libre-échange continentale africaine et la Stratégie de transformation numérique pour l’Afrique.

LIRE AUSSI  La BAD approuve 379,6 millions $ pour la facilité de financement "Desert to Power G5 Sahel''

Lire aussi : Un programme de 191 millions $ pour développer l’économie numérique en zone Uemoa

Mise en place d’un marché numérique unique d’ici 2030

La phase 1 du projet couvrira la période de 2023 à 2026. Elle se concentrera sur trois composantes principales : les catalyseurs numériques, l’adoption du commerce numérique et électronique et les actions de soutien. Le projet contribuera à renforcer les cadres stratégique, politique, réglementaire et conceptuel afin de permettre la mise en place d’un marché numérique unique à travers le continent africain d’ici 2030.

Promotion du commerce électronique pour les entreprises

Le projet facilitera l’accès universel à l’infrastructure à large bande. Il permettra la mise en œuvre de programmes de promotion du commerce électronique et numérique pour les micros, petites et moyennes entreprises et les start-ups. Il aidera à créer un écosystème propice à la confiance numérique, aux compétences et aux réseaux d’experts africains. « La transformation numérique des économies offre de nouvelles opportunités pour accroître le commerce intra-africain et stimuler la croissance économique », a déclaré le directeur général adjoint de la BAD pour l’Afrique de l’Est, Abdul B. Kamara. Le projet contribuera à créer des opportunités d’emploi pour des millions de jeunes africains.

LIRE AUSSI  La BAD approuve 379,6 millions $ pour la facilité de financement "Desert to Power G5 Sahel''

Lire aussi : Standard Bank s’associe à Flutterwave pour développer le paiement numérique en Afrique

À la une