fbpx
26 C
Cotonou
mardi 29, novembre 2022

Maroc : près de 200 millions € pour augmenter la productivité céréalière de 50% d’ici 2030

À lire absolument

La Banque africaine de développement a approuvé un prêt de 199 millions € au Maroc. Ce prêt servira à financer le Programme d’appui au développement compétitif et résilient de la céréaliculture (PADCRC).

La Banque africaine de développement (BAD) a accordé un prêt de 199 millions de dollars au Maroc pour financer le Programme d’appui au développement compétitif et résilient de la céréaliculture (PADCRC). Cette initiative a pour objectif d’augmenter la production céréalière et de réduire les importations de céréales. Elle permettra de renforcer la résilience de la céréaliculture face au changement climatique, indique un communiqué de la BAD.

Le programme soutiendra les réformes du secteur agricole

Le premier volet du programme soutiendra les acteurs des chaînes de production agricole, notamment les producteurs et les consommateurs de céréales. L’objectif est d’atténuer les conséquences de la sécheresse sur la sécurité alimentaire du pays. Le second volet prévoit la mise en œuvre de réformes structurelles. Ces mesures aideront à mettre en place des systèmes de production plus efficaces, plus résilients et plus économes en ressources.

LIRE AUSSI  Le programme LEAF pour investir dans les énergies renouvelables décentralisées dans six pays africains

Lire aussi : La BAD approuve la facilité africaine de production alimentaire d’urgence de 1,5 milliard $

Réduire de 20 % les importations de céréales

À terme, le programme permettra d’augmenter la productivité céréalière de 50% et de réduire les importations de céréales de 20% d’ici 2030. Il permettra d’augmenter les revenus des agriculteurs, de créer plus de valeur ajoutée et plus d’emplois pour les jeunes et les femmes en milieu rural, explique Achraf Hassan Tarsim, directeur pays de la Banque pour le Maroc. « Avec ce nouveau programme, nous partageons une forte ambition, celle de renforcer la performance de la filière céréalière et de consolider sa résilience climatique grâce à une gouvernance renouvelée », a déclaré le directeur du département de l’agriculture et de l’agro-industrie à la BAD, Martin Fregene.

Le financement de la BAD s’inscrit dans le cadre de la Facilité alimentaire d’urgence pour l’Afrique. Ce programme doté de 1,5 milliard $ aide les pays africains à faire face à la crise alimentaire et soutient les réformes de leur secteur agricole.

LIRE AUSSI  Le programme LEAF pour investir dans les énergies renouvelables décentralisées dans six pays africains

La BAD investit au Maroc depuis plus de 50 ans. Le portefeuille de la banque dans le pays s’élève à 12 milliards €. Ces financements couvrent les secteurs de la santé, de l’énergie, de l’eau, des transports, du développement humain, de l’agriculture et des finances.

Lire aussi : Maroc : 114 millions € de la BAD pour financer une agriculture plus résiliente

Les derniers articles par Mariette HOUESSIONON (tout voir)

À la une