La BAD prévoit d’augmenter le financement climatique de l’Afrique à 25 milliards $

0
590
Changement-climat
La BAD a annoncé son intention de doubler le financement climatique en Afrique, le portant à 25 milliards $, d’ici 2025.

La Banque africaine de développement (BAD) veut allouer 25 milliards $ supplémentaires à la mise en œuvre des politiques d’adaptation au changement climatique, au cours des trois prochaines années.

La BAD a annoncé son intention de doubler le financement climatique en Afrique, d’ici 2025. L’objectif est d’accélérer la mise en œuvre des mesures d’adaptation et de lutte contre le changement climatique. L’annonce a été faite mercredi par le vice-président de la BAD pour l’électricité, l’énergie, le climat et la croissance verte, Kevin Kariuki.

Lire aussi : L’adaptation au changement climatique souffre d’un manque d’investissements dans les pays du Sud

Les fonds seront investis pour aider les pays africains à accroître leur résilience en matière d’adaptation et d’atténuation au changement climatique entre 2020 et 2025. Au cours des cinq dernières années, la BAD a investi 13 milliards $ pour l’atteinte de cet objectif. D’ici 2025, la Banque entend mobiliser 25 milliards $ supplémentaires pour renforcer les dispositifs existants.

« Conscients du fait que le plus grand intérêt de l’Afrique est l’adaptation, nous consacrons au moins 50 % de notre budget de financement climatique à l’adaptation (…) L’essentiel est d’aider ces pays à s’adapter à l’impact du changement climatique. L’engagement pour nous de doubler notre financement du changement climatique à 25 milliards de dollars est important », a déclaré Kevin Kariuki.

Lire aussi : Afrique : un fonds d’investissement de 350 millions $ pour l’adaptation climatique