La Banque mondiale débloque 1,15 milliard $ pour renforcer les secteurs stratégiques au Maroc

0
117
Banque mondiale
La Banque mondiale mobilise un financement cumulé de 1,15 milliard de dollars pour soutenir les secteurs stratégiques au Maroc.

La Banque mondiale a fermé le premier semestre de l’année fiscale 2024 (de juillet à décembre 2023) en mobilisant un financement cumulé de 1,15 milliard de dollars au profit du Maroc. Au cours de cette période, l’Institution de Bretton Woods a approuvé trois financements majeurs. L’objectif est de soutenir les secteurs clés de l’eau, de l’enseignement supérieur et du capital humain dans le Royaume.

Programme national d’approvisionnement en eau potable et d’irrigation (PNAEPI, 2020-2027)

Le 18 juillet dernier, la Banque a donné son approbation à un premier prêt d’un montant de 350 millions de dollars. Ce financement est destiné à accompagner le gouvernement dans la réalisation de son Programme national d’approvisionnement en eau potable et d’irrigation (PNAEPI, 2020-2027). Ce dernier s’inscrit dans le cadre du Plan national de l’eau étalé sur 30 ans (PNE, 2020-2050). En outre, ce programme permettra de renforcer la gouvernance du secteur de l’eau, d’améliorer la viabilité financière, et d’augmenter l’efficacité de son utilisation. Il s’engage également à créer un environnement favorable au dessalement et à la réutilisation des eaux traitées. Ces deux solutions sont considérées comme essentielles pour accroître les ressources en eau du Royaume.

Promouvoir une série d’approches novatrices et transformantes

Le deuxième prêt a été approuvé le 14 décembre pour un montant de 300 millions de dollars. Il vise à soutenir le gouvernement dans la concrétisation du Plan national d’accélération de la transformation de l’écosystème de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation. Ce programme a pour ambition de promouvoir une série d’approches novatrices et transformantes. Le but est de renforcer l’impact de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique au profit des citoyens marocains. Cela s’inscrit ainsi dans le cadre du nouveau modèle de développement.

Lire aussi : La Banque mondiale soutient les efforts du Maroc pour réduire les risques climatiques

Soutenir les réformes dans les domaines de la protection sociale et de la santé

Par ailleurs, d’un montant de 500 millions de dollars, le troisième prêt est validé le 19 décembre dernier. Son objectif est d’accompagner les réformes audacieuses dans les secteurs de la protection sociale et de la santé. L’initiative vise à renforcer la protection des populations les plus vulnérables face aux risques sanitaires et climatiques. Elle souhaite également étendre le système de protection sociale, et accroître la résilience face aux événements catastrophiques. Dans ce cadre, le prêt soutient activement la réalisation du programme d’aides sociales directes.

Au cours de l’année fiscale précédente (juillet 2022-juin 2023), le Maroc a bénéficié d’une enveloppe exceptionnelle de 1,85 milliard de dollars de la Banque mondiale. Ce financement dépasse ainsi le montant de 1,83 milliard enregistré l’année précédente.

Lire aussi : Maroc : La BERD alloue 25 millions $ à la Banque Centrale Populaire pour financer la transition verte