La Banque mondiale accorde 500 millions $ à l’Égypte pour renforcer la sécurité alimentaire

0
528
Ble-galette
La Banque mondiale a approuvé l’octroi de 500 millions $ à l’Égypte pour renforcer la sécurité alimentaire.

Les fonds garantiront l’approvisionnement de l’Égypte en blé à court terme. Ils renforceront également la résilience du pays aux crises alimentaires.

La Banque mondiale a approuvé l’octroi de 500 millions $ à l’Égypte pour renforcer la sécurité alimentaire. L’annonce a été faite mercredi par le ministre égyptien de la Coopération internationale.

Les fonds soutiendront principalement les achats de blé du pays et aideront le gouvernement à maintenir une réserve stratégique. La capacité de stockage de céréales du pays sera considérablement augmentée, a indiqué le ministère.

Lire aussi : L’Égypte interdit le commerce du blé par des tiers jusqu’en août

Cette annonce intervient environ un mois après un appel à financement du gouvernement égyptien, pour soutenir le Programme d’urgence d’appui à la sécurité alimentaire et à la résilience. Celui-ci vise à répondre aux besoins d’importation de l’Égypte, alors que le conflit russo-ukrainien continue à impacter les marchés mondiaux.

Les importations de blé de l’Égypte couvrent près de 62 % des besoins totaux en blé du pays. Environ 85% de ces importations proviennent de Russie et d’Ukraine. Le financement de la Banque mondiale contribuera à assurer l’approvisionnement à court terme en blé, pour un accès ininterrompu au pain pour les ménages vulnérables. Il contribuera, par ailleurs, à renforcer la résilience de l’Égypte face aux crises alimentaires.

Lire aussi : L’Égypte testera des mutations génétiques de blé à partir d’août