La Banque mondiale fournit 317,5 millions $ pour soutenir l’accès à l’électricité au Niger

0
971
Electricité
La Banque mondiale accorde plus de 317 millions $ pour la mise en œuvre du Projet d'accélération de l'accès à l'électricité au Niger.

La Banque mondiale soutient le projet d’accélération de l’accès à l’électricité au Niger (Haské). La Banque fournira 317,5 millions $ pour le projet. L’accord de financement a été signé hier entre l’institution et le gouvernement du Niger.

La Banque mondiale et le Niger ont signé hier un accord de financement pour le Projet d’accélération de l’accès à l’électricité au Niger (Haské). Plus de 317,5 millions $ seront investis dans ce projet. Cette initiative permettra d’accroître l’accès aux services énergétiques modernes au Niger.

Lire aussi : Niger : démarrage des travaux du projet d’électricité régionale WAPP

Le financement est composé d’une subvention de 155 millions $ et d’un prêt du même montant de la Banque mondiale, rapporte lesahel.org. Le financement comprend également une subvention de 7,5 millions $. Ce montant provient du Fonds fiduciaire multi-donateurs du Programme d’assistance à la gestion du secteur énergétique (ESMAP) de la Banque mondiale.

Augmenter l’accès aux services énergétiques

Le projet prévoit de déployer des solutions énergétiques en réseau, des mini-réseaux, des systèmes solaires individuels et des solutions de cuisson propre. Selon le ministre du Plan, Abdou Rabiou, Haské permettra de renforcer et d’étendre les réseaux de transmission et de distribution. Il favorisera le développement de mini-réseaux alimentés par l’énergie solaire photovoltaïque dans les zones rurales.

En outre, le projet contribuera à accroître l’accès à l’électricité solaire hors réseau pour les institutions publiques, les ménages et les utilisations productives.

Lire aussi :Emerging Energy veut développer l’hydrogène vert au Niger

Le Ministre du Plan, estime que le projet permettra de réduire les disparités entre les zones urbaines et rurales. Il contribuera à la réalisation des objectifs de développement durable (ODD), a-t-il souligné.

Garantir l’accès à l’énergie à plus de 60% de la population d’ici 2030

Le projet fait partie d’un programme multiphase de 842,5 millions $, a déclaré Clara de Sousa. Elle est la directrice des opérations de la Banque mondiale pour le Niger. Ce programme envisage de contribuer à la mise en œuvre de la stratégie nationale d’accès à l’électricité.

« Tous ces efforts devraient contribuer à transformer le secteur de l’énergie au Niger et donner l’accès à l’électricité à plus de 60% de la population nigérienne d’ici 2030 avec une cible intermédiaire de 40% en 2025», a déclaré Clara de Sousa.