La Banque mondiale annonce un programme de 170 milliards $ pour aider les pays touchés par des crises

0
535
Pays-pauvre-afrique
La Banque mondiale prévoit de lancer un programme de 170 milliards $ pour aider les pays pauvres affectés par des crises.

La Banque mondiale entend soutenir les pays confrontés à diverses crises. L’institution prévoit de mettre en place un programme de 170 milliards $ pour aider ces pays à faire face aux multiples crises qui se succèdent.

Le Groupe de la Banque mondiale annonce un programme de financement de 170 milliards $ pour aider les pays à faire face aux crises. Le programme sera mis en œuvre sur 15 mois, indique un communiqué de la Banque mondiale. L’institution prévoit d’engager prochainement des discussions avec ses partenaires et son Conseil d’administration pour mettre en œuvre cette initiative.

Un financement initial de 50 milliards $ sera débloqué d’ici fin juin

La Banque prévoit de fournir un financement initial de 50 milliards $ d’ici fin juin 2022. Avec ce montant, l’institution lancera des travaux d’analyse et des conseils stratégiques aux niveaux national, régional et mondial. Ce financement permettra des interventions bien ciblées en cas de crise, précise le communiqué.

« Les pays en développement sont confrontés à de multiples crises qui se chevauchent, notamment la pandémie, la hausse de l’inflation, l’invasion de l’Ukraine par la Russie, d’importants déséquilibres macroéconomiques et des pénuries d’énergie et de nourriture », a déclaré le président du Groupe de la Banque mondiale, David Malpass. Ces crises freinent les progrès en matière de réduction de la pauvreté, d’éducation, de santé et d’égalité des sexes, a-t-il ajouté. L’objectif de la Banque mondiale est de répondre à ces crises avec « impact, rapidité et ampleur ».

Lire aussi : Afrique de l’Ouest : la Banque mondiale approuve 570 millions $ pour lutter contre l’insécurité alimentaire

Aider les pays à répondre efficacement aux impacts de la crise ukrainienne

Entre avril 2020 et mars 2022, la Banque mondiale a engagé plus de 200 milliards $ pour faire face aux impacts sanitaires et socio-économiques de la Covid-19. Ce nouveau programme permettra de faire face aux conséquences sociales et économiques de la guerre en Ukraine. Le nouvel investissement sera axé sur la protection des personnes pauvres et vulnérables. Il renforcera la capacité de réaction des pays en développement et stimulera les priorités de développement à plus long terme.

Selon la Banque mondiale, la crise ukrainienne a des répercussions économiques et sociales. Elle affecte les marchés des matières premières, le commerce et les flux financiers, ce qui se traduit par une flambée des prix des denrées alimentaires, des carburants et des engrais. Cette situation contribue à l’aggravation de la faim, de la malnutrition et de l’insécurité alimentaire.

Lire aussi : Éthiopie : 300 millions $ de la Banque mondiale pour aider les personnes touchées par le conflit