Madagascar : La Banque mondiale octroie 134,9 millions pour soutenir la résilience du secteur sanitaire

0
1023
centre-de-santé-madagascar
La Banque mondiale débloque 134,9 millions $ en faveur de Madagascar pour financer des projets de résilience du secteur sanitaire.

La Banque mondiale a accordé un financement de 134,9 millions $ en faveur de Madagascar. Le financement soutiendra les efforts du gouvernement pour renforcer sa préparation aux crises sanitaires. Il permettra aussi d’améliorer la fourniture de services de santé de base et la qualité des soins.

La Banque mondiale octroie 134,9 millions $ à Madagascar pour financer des projets dans le secteur sanitaire. Les projets concernent la préparation du pays aux pandémies et l’amélioration de la fourniture de services de santé de base ainsi que la qualité des soins.

Sur ce financement, un prêt de 50 millions $ sera octroyé au projet de préparation à la pandémie et de prestation de services de santé de base. Le financement comprend aussi une subvention de 50 millions $ de l’IDA. À cela s’ajoutent deux subventions de 32 millions $ de la Facilité mondiale de financement pour les femmes, les enfants et les adolescents (GFF). Ces montants permettront de protéger les services de santé essentiels et de soutenir le déploiement des outils Covid-19. Par ailleurs, le Fonds de préparation et de réponse aux urgences sanitaires a participé à ce financement à hauteur de 2,9 millions $.

Assurer la résilience du secteur sanitaire

Le financement de la Banque mondiale aidera à mettre en œuvre les réformes du financement de la santé et des ressources humaines. Le projet s’appuiera sur l’approche « One Health », pour atteindre les objectifs. C’est « une approche collaborative, multisectorielle et transdisciplinaire, qui travaille aux niveaux local, régional, national et mondial afin d’obtenir des résultats optimaux en matière de santé, en reconnaissant l’interconnexion entre les personnes, les animaux, les plantes et leur environnement commun », indique la Banque mondiale. L’objectif du projet est de construire un système de santé plus solide et plus résilient, a déclaré Marie-Chantal Uwanyiligira, directrice de la Banque mondiale pour Madagascar. Ainsi, « Madagascar pourra résister aux chocs futurs et amortir les effets néfastes de ces chocs sur ses populations les plus vulnérables », a-t-elle déclaré.

Garantir l’accès de tous aux services de santé de base

Le projet assurera la protection des services de santé essentiels grâce à des investissements dans le système de santé. Il garantira l’accès à des services essentiels tels que le planning familial et la vaccination de routine. Par ailleurs, il assurera l’autonomie, le financement et la responsabilité des établissements de soins de santé primaires. Le projet prévoit aussi de garantir la disponibilité des agents de santé au niveau local et l’accessibilité financière des plus pauvres à ces services, indique la banque mondiale.