La Banque mondiale va investir 400 millions de dollars pour l’apprentissage et l’autonomisation des filles en RDC

0
554
Autonomisation des filles
La banque mondiale investit 400millions de dollars pour l'autonomisation des filles.

Le financement rentre dans le cadre du projet d’apprentissage et d’autonomisation des filles (PAAF). L’annonce a été faite en Conseil des ministres par le président de la République, Félix Tshisekedi, le 17 mars dernier.

Selon les clauses de l’accord, la validation des fonds est prévue pour le 28 mars prochain. A cet effet, Félix Tshisekedi a instruit le Ministre de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique (EPST) et son homologue des Finances. Ces derniers devront accélérer le processus pour l’adoption de la loi relative au financement du projet pendant la prochaine session parlementaire. Le Président congolais a également annoncé le Partenariat Mondial pour l’Éducation (GPE). Ce partenariat permettra à la RDC de bénéficier d’un financement de 242 millions de dollars.

Lire aussi : RDC : 4 millions d’enfants de 6 à 11 ans n’ont pas accès à l’éducation (UNICEF)

Motifs du soutien d’organisations internationales

L’appui financier permettra de renforcer les capacités des enseignants pour des cours de meilleure qualité à l’endroit des apprenants. Félix Tshisekedi a indiqué que les partenariats  dont bénéficie le pays sont mus par la détermination mise en œuvre pour faire de l’éducation la clé du changement et le principal ascenseur social dans le pays.

Lire aussi : RDC : 900 millions $ pour assurer les nouvelles réformes

Les partenaires de la RDC ont décidé d’accompagner le pays dans le processus de la gratuité de l’enseignement. Pour rappel, environ 4 millions d’enfants n’ont toujours pas accès à l’éducation en République démocratique du Congo (RDC).

Lire aussi : RDC : 60 millions $ de la Banque mondiale pour assurer l’accès à l’éducation pour tous

Lire aussi : Afrique : La Banque Mondiale débourse 365 millions $ pour l’autonomisation des femmes