La Banque mondiale débloque 31 millions $ pour soutenir le secteur sanitaire au Liberia

0
797
Service-sanitaire-Liberia
La Banque mondiale accorde 31 millions $ au Liberia pour améliorer les systèmes de santé et la prestation des services de santé essentiels.

La Banque mondiale accorde un financement supplémentaire de 31 millions $ au Liberia pour le développement du secteur de la santé. Le soutien financier aidera à renforcer les systèmes de santé et améliorer la prestation des services de santé aux femmes, aux enfants et aux adolescents.

La Banque mondiale a approuvé un financement supplémentaire de 31 millions $ pour renforcer les systèmes de santé au Liberia. Les fonds aideront à améliorer la prestation des services de santé aux femmes, aux enfants et aux adolescents. Le financement est composé d’un prêt concessionnel de 20 millions $ de l’Association internationale de développement (IDA). Une subvention de 11 millions $ a été fournie par le Mécanisme de financement mondial (GFF).

Lire aussi : Libéria : l’UE accorde 88 millions de dollars au Libéria pour des projets de développement

Amélioration de la prestation de services de santé essentiels

L’objectif du financement de la BAD est de soutenir la prestation de services de santé essentiels, affectée par les effets de la pandémie de Covid-19. « Grâce à ce projet, le gouvernement du Liberia sera en mesure de combler un déficit de financement existant et de couvrir les coûts associés à l’expansion de la couverture des activités existantes », a déclaré Khwima Nthara, responsable de la Banque mondiale au Liberia. Le financement contribuera à l’amélioration de l’efficacité opérationnelle et l’équité d’accès à des services de santé de qualité. Cela passera par l’intensification de la fourniture d’interventions à fort impact et l’appui à l’achat de médicaments essentiels et de vaccins pour enfants.

Lire aussi : Liberia : Les mutilations génitales féminines interdites dans le comté de Nimba pendant trois ans

Réhabilitation des infrastructures de santé

Par ailleurs, le financement assurera la réhabilitation et l’extension des infrastructures de santé dans les établissements de santé primaires existants. Il permettra d’atteindre la couverture sanitaire universelle. Le projet couvrira l’ensemble du pays. « Ce financement supplémentaire aidera à maintenir la prestation de services essentiels de santé et de nutrition aux niveaux communautaire et des soins primaires », expliquent les co-chefs d’équipe Collins Chansa et Kazumi Inden. Ce soutien financier « contribuera à la refonte des systèmes de santé et améliorera la qualité et la résilience des services », ont-ils poursuivi. Selon eux, les problèmes existants de santé maternelle, infantile et nutritionnelle au Liberia se sont aggravés avec la pandémie de Covid-19.

Lire aussi : Une épidémie de rougeole déclarée au Liberia