Bénin : Plus de 233 millions € pour assurer l’accès à l’eau potable en milieu rural

0
618
Eau
Le Bénin obtient 233,8 millions € de la Banque mondiale en faveur du programme AQUAVIE, pour améliorer l’accès à l’eau potable.

Le Bénin a reçu un nouveau financement de 233,8 millions € pour mettre en œuvre un projet d’amélioration de l’accès à l’eau potable. Les autorités du pays prévoient d’atteindre l’accès universel à l’eau potable avant l’échéance 2030 fixée par les ODD des Nations Unies.

La Banque mondiale accorde un financement supplémentaire de 233,8 millions € pour le programme AQUAVIE au Bénin. Le projet devrait faciliter l’accès à l’eau potable dans le pays. L’accord de financement a été signée vendredi entre le Ministre de l’Economie et des Finances du Bénin, Romuald Wadagni et le Représentant Résident de la Banque Mondiale au Bénin, Atou SECK.

Installation de 80 nouveaux systèmes d’approvisionnement en eau potable

Selon un communiqué du ministère des Finances, ce financement permettra d’accroître l’investissement du gouvernement dans la réalisation de l’accès universel à l’eau potable d’ici 2030. Le projet prévoit la construction de 80 nouveaux systèmes d’approvisionnement en eau potable multi-villages (SAEPmV). Ces installations desserviront environ 1,2 million de personnes supplémentaires. Il est également prévu de construire 2 700 bornes-fontaines et 28 000 branchements privés dans 404 villages de tous les départements du pays, à l’exception du Littoral.

Lire aussi : Bénin : Eranove remporte un contrat pour la production et la distribution d’eau potable en milieu rural

AQUAVIE contribuera à l’accès universel à l’eau potable

L’objectif du programme AQUAVIE est d’améliorer l’accès aux services d’eau potable et de renforcer les modèles de gestion dans les zones rurales du Bénin. Ce projet permettra le développement rapide d’infrastructures d’approvisionnement en eau potable de nouvelle génération. Il prévoit la réhabilitation et l’extension des systèmes d’alimentation en eau potable existants, dans une perspective de service universel, indique le ministère des Finances. À travers ce programme, le gouvernement entend assurer une gestion professionnalisée durable du service public de l’eau potable en milieu rural avec des opérateurs qualifiés.

Lire aussi : Bénin : 250 millions $ de la Banque mondiale pour améliorer l’accès à l’eau pour 3 millions de personnes