fbpx
25 C
Cotonou
samedi 20, août 2022

La BII prévoit d’investir 6 milliards $ en Afrique

À lire absolument

L’agence de développement britannique ciblera notamment les secteurs de l’énergie, des infrastructures numériques. Elle favorisera également l’émergence des entreprises détenues par des femmes.

La British International Investment (BII) projette d’investir 6 milliards $ en Afrique au cours des 5 prochaines années. Ces fonds permettront de soutenir le développement des secteurs de l’énergie renouvelable et des infrastructures numériques sur le continent. « Nous avons toujours été un investisseur important dans l’énergie en Afrique » a déclaré Nick O’Donohoe, DG de la BII.

Lire aussi : La BII investira 200 millions $ dans des projets hydroélectriques en Afrique subsaharienne

Auparavant, l’institution britannique finançait des projets d’électrification basés sur le fossile. Elle entend maintenant cibler « exclusivement » les sources d’énergies renouvelables au cours des trois ou quatre prochaines années, a annoncé O’Donohoe. Les pays à cibler sur le continent seront déterminés en fonction de la « taille de l’économie » et des « besoins de développement de cette économie » a-t-il indiqué.

Les investissements prévus par la BII permettront, par ailleurs, de développer des infrastructures numériques à travers l’Afrique. Un programme a également été prévu pour appuyer la croissance des entreprises détenues par les femmes sur le continent. Les détails concernant ce projet n’ont pas encore été dévoilés. La BII informe en outre qu’au moins 30% de ses nouveaux engagements seront consacrés au financement climatique au cours des 5 prochaines années.

Lire aussi : British International Investment prévoit d’investir près de 700 millions $ au Kenya

À la une