BII soutient le progrès climatique avec un financement de 55 millions $

0
186
BII
La BII accorde de 55 millions de dollars à six initiatives mondiales Sun Culture au Kenya et Planet Solar en Sierra Leone.

La British International Investment BII accorde un financement de 55 millions de dollars à six initiatives mondiales relatives au progrès climatique. Parmi ces 6 initiatives figurent SunCulture au Kenya et Planet Solar en Sierra Leone.

British International Investment (BII), l’institution britannique de financement du développement, annonce un investissement de 55 millions de dollars pour le financement climatique. Cette action souligne l’engagement de l’institution à relever les défis climatiques à l’échelle mondiale. L’objectif de cet investissement est de soutenir les pays les plus vulnérables à la crise climatique. Il sera administré à 6 initiatives mondiales dont SunCulture au Kenya et Planet Solar en Sierra Leone.

SunCulture et Planet Solar

9,8 millions de dollars iront vers Planet Solar, le producteur indépendant d’énergie solaire pionnier de la Sierra Leone. C’est un des investissements importants qui devraient améliorer l’approvisionnement électrique du pays d’environ 30 %. Cet investissement répond au besoin urgent de la Sierra Leone en énergie propre et abordable, ayant un impact sur la croissance économique et le niveau de vie. Un engagement de 2,1 millions de dollars de la BII, aux côtés de la Fondation Shell, soutient SunCulture au Kenya. Cet engagement permettra une réduction de 25 à 40 % des coûts initiaux des systèmes d’irrigation solaires favorisant une productivité durable des terres agricoles et en améliorant la sécurité alimentaire au Kenya. 9 000 petits exploitants agricoles supplémentaires seront touchés par cette réduction de coûts.

Lire aussi : Afrique : la Banque Mondiale débloque 100 millions $ pour la recherche sur le climat

Entre 2020 et 2022, l’engagement climatique a déjà connu une croissance significative, le portefeuille de financement climatique. Il est passé de 812 millions de dollars en 2020 à 1,43 milliard de dollars en 2022. Démontrant les contributions significatives de BII à un avenir durable, l’intensité des émissions du portefeuille a été réduite de près de 50 % entre 2019 et 2021.

Lire aussi : L’investisseur britannique British International Investment injecte 16 millions $ dans le 4e fonds de Mediterrania

La BII dévouée au financement pour le climat

Amal-Lee Amin, directrice générale et responsable du climat, de la diversité et du conseil chez BII souligne leur dévouement. « La finance climatique est au cœur du mandat d’investissement de BII » indique-t-elle. Selon la directrice, l’objectif de la BII est d’investir au moins 30 % du capital total dans le financement climatique au cours de la période stratégique quinquennale actuelle. Plusieurs autres investissements ont été entrepris en faveur du climat.

Lire aussi : Sierra Leone : un financement 52 millions $ pour 4 parcs solaires

On note un engagement de 25 millions de dollars en faveur du Fonds de croissance pour l’Asie du Sud III du FEM. Un fond axé sur l’adaptation au climat, l’atténuation et l’économie circulaire en Inde. D’autres investissements comprennent un engagement de 6 millions de dollars en faveur de Wavemaker Impact en Asie du Sud-Est. On note également une facilité de crédit de 5 millions de dollars pour les 100 bus électriques de BasiGo, basée au Kenya  et un engagement de 7 millions de dollars en faveur du Circulate Capital Ocean Fund lB, mettant l’accent sur les solutions d’économie circulaire, en particulier le recyclage des déchets plastiques dans Asie du Sud et Asie du Sud-Est.

Lire aussi : La BII investit 26millions$ pour améliorer la production alimentaire