BioNTech et le tunisien InstaDeep développent un système d’alerte précoce pour les variants du SARS-COV-2

0
666
Ugur Sahin, cofondateur de BioNTech

Le géant pharmaceutique BioNTech et le tunisien InstaDeep ont annoncé le développement d’un système innovant. Ce dernier est capable d’analyser les données de séquençage disponibles à travers le monde. Grâce à sa méthode de calcul, il permettrait de prédire d’éventuels variants du SARS-CoV-2.

BioNTech et InstaDeep ont mis au point un système d’alerte précoce basé sur l’intelligence artificielle (IA). Il peut étudier les données disponibles pour prédire des variants potentiels à haut risque du coronavirus en moins d’une journée. Les entreprises ont validé les prédictions de l’algorithme grâce à des données expérimentales générées en interne et les données disponibles sur les variants existants.

Au cours de la période d’essai, le système a identifié plus de 90 % des variants désignés par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), en moyenne deux mois à l’avance. Le variant Omicron a été classé comme variant à haut risque le jour même où sa séquence est devenue disponible. Par ailleurs, le variant détecté en France par l’IHU a également été identifié par le système.

Une surveillance en temps réel

Les résultats de l’étude indiquent que le système est capable d’identifier de nouveaux variants en quelques minutes. Cela lui permet de surveiller les lignées de variants presqu’en temps réel. Il est également entièrement évolutif à mesure que de nouvelles données de variants deviennent disponibles.

Lire aussi : Le premier variant du variant Omicron découvert en Australie

« Le signalement précoce des variants potentiels à haut risque pourrait être un outil efficace pour alerter les chercheurs, les développeurs de vaccins, les autorités sanitaires et les décideurs politiques. Il offrira plus de temps pour réagir aux nouveaux variants préoccupants », a déclaré Ugur Sahin, le cofondateur de BioNTech.

Pour sa part, le PDG d’InstaDeep, Karim Beguir a déclaré que plus de 10 000 nouvelles séquences de variants sont identifiées chaque semaine. Selon lui, << les experts humains ne peuvent tout simplement pas faire face à des données complexes à cette échelle >>.

<< Nous avons relevé ce défi en déployant les puissantes capacités d’IA de la plateforme DeepChain d’InstaDeep combinées au savoir-faire et à la technologie SARS-CoV-2 de BioNTech. Pour la première fois, des variants à haut risque ont pu être détectés sur place, ce qui pourrait faire gagner des mois de temps précieux >>, a-t-il ajouté.