Burkina Faso : la BAD et le FIDA s’associent pour financer un projet d’aménagement agricole

0
632
Signature de l’accord entre M. Donal Brown, vice-président adjoint chargé du Département de la gestion des programmes, pour le compte du FIDA (gauche) et Mme Hassatou Diop N’Sele, vice-présidente par intérim, chargée des Finances, au nom du Groupe de la Banque africaine de développement (droite).

Le Fonds international de développement agricole (FIDA) a accordé un prêt au Burkina Faso pour financer le Projet d’aménagement et de valorisation de la plaine de la Léraba (PAVAL). La BAD et le FIDA ont récemment signé une lettre d’accord pour l’administration de ce prêt.

La Banque africaine de développement (BAD) et le Fonds international de développement agricole (FIDA) ont signé un accord pour le financement du Projet d’aménagement et de valorisation de la plaine de la Léraba (PAVAL). L’accord signé est une lettre d’entente pour l’administration par la Banque du prêt accordé par le FIDA au gouvernement du Burkina Faso pour le projet. Le montant du prêt est de 9,2 millions $.

Réhabilitation de 1 410 hectares de terre

PAVAL prévoit des aménagements hydro-agricoles en aval du barrage de Niofila-Douna. Le barrage est situé dans la région des Cascades, près de la ville de Douna, dans l’ouest du Burkina Faso. Le projet permettra de réhabiliter une superficie totale de 1 410 hectares. La productivité et les revenus agricoles des agriculteurs vont aussi augmenter de manière durable, indique la BAD.

Lire aussi : Burkina Faso: la BAD finance un projet agricole en faveur de 60 000 personnes

Le prêt du FIDA sera utilisé pour soutenir une grande partie des activités de la composante B du projet. Cette composante prévoit le développement des zones irriguées, précise la banque.

En juillet dernier, la BAD a approuvé un prêt de 30,2 millions $ pour le projet. La banque a également approuvé une subvention de 5,5 millions $ du Fonds africain de développement, son guichet concessionnel. Selon Hassatou Diop N’Sele, l’administration du prêt du FIDA contribuera au développement agricole. Elle est vice-présidente par intérim pour les finances à la BAD.

Renforcer les synergies avec d’autres projets

En outre, le partenariat entre les deux institutions renforcera les synergies entre PAVAL et d’autres projets agricoles, affirme Donal Brown. Il est vice-président adjoint en charge du département de la gestion des programmes du FIDA.

Lire aussi : L’AFD prête 16,3 milliards FCFA au Burkina Faso pour la petite irrigation

Parmi ceux-ci figure le Projet d’appui aux filières agricoles des régions des Cascades, des Hauts-Bassins, de la Boucle du Mouhoun et du sud-ouest (PAFA-4R) au Burkina Faso. Ce projet a été financé par le FIDA.