Burkina Faso : la dengue a fait 688 décès depuis le début de l’année

0
176
Température de patients
Selon les autorités médicales burkinabés, du 1er janvier au 10 décembre 2023, la dengue a fait 688 morts dans le pays.

Du 1er janvier au 10 décembre 2023, la dengue a fait 688 morts au Burkina Faso selon les autorités médicales. Mme Rokia Guébré, médecin-chef de district a expliqué lors d’une rencontre d’information mercredi à Ziniaré, une ville au nord-est de Ouagadougou, que depuis le début de l’année de 2023, 146.878 cas de dengue, dont 67.658 cas suspects et 688 décès, ont été rapportés.

 Dans la semaine du 4 au 10 décembre 2023, 5.109 cas suspects, dont 2.178 cas probables de dengue, ont été notifiés, et 12 décès enregistrés. Selon le médecin-chef, une tendance baissière de la maladie est à noter de façon générale grâce à l’intensification des moyens de lutte engagés par les autorités sanitaires. Depuis le mois d’août 2023, le pays fait face à une flambée de l’épidémie de dengue. Des cas sont enregistrés dans toutes les régions du pays faisant au moins 641 morts à la date 29 novembre.

Lire aussi : Sénégal : plus de 40 cas de dengue enregistrés dans le nord

Des contaminations continuent d’être enregistrées

Pour faire face à la situation, le ministère de la Santé et de l’hygiène publique burkinabé a mis en œuvre plusieurs stratégies. Des cas de contamination et de décès dû à une épidémie de dengue continuent d’être enregistrés sur l’ensemble du territoire national burkinabé avec, comme épicentre, les régions du centre et des hauts bassins. Les principaux foyers de cas de dengue au Burkina Faso sont Ouagadougou et Bobo-Dioulasso, selon le ministère en charge de la Santé.

Lire aussi : Sénégal : Inauguration du centre régional des urgences de l’OMS à Diamniadio

La dengue est une maladie virale est transmise aux humains par la piqûre de moustiques infectés appelées Aedes. Les symptômes les plus courants sont une forte fièvre, des maux de tête, des courbatures, des nausées et des éruptions cutanées. Selon le docteur Diao Watron Rodrigue, médecin épidémiologique et directeur régional de la santé et de l’hygiène publique des hauts bassins au Burkina Faso, « le ministère de la Santé et de l’hygiène publique enregistrait, à la date du 29 novembre, plus de 134 mille cas suspects, plus 61 cas probables et plus 641 morts ».

Lire aussi : Burkina Faso : La dengue tue des centaines de personnes

Lire aussi : Dengue au Burkina Faso : 701 décès enregistrés, un bilan alarmant