Cameroun : 6 millions $ pour fournir une assistance aux personnes affectées par des crises humanitaires

0
414
Assistance-humanitaire
L’ONU alloue 6 millions $ au Cameroun pour fournir une assistance aux personnes touchées par des crises humanitaires.

L’ONU alloue 6 millions $ d’aide humanitaire au Cameroun. Les fonds permettront de fournir une aide vitale et protectrice aux personnes touchées par les crises humanitaires.

Le Fonds central d’intervention d’urgence (CERF) alloue 6 millions $ au Cameroun. Ce financement servira à fournir une assistance vitale et protectrice aux personnes affectées par les crises humanitaires dans le pays. Cette aide humanitaire couvrira les régions de l’Extrême-Nord, du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Le financement a été approuvé par le coordinateur des secours d’urgence des Nations Unies, Martin Griffiths.

Lire aussi : Le CERF a débloqué 5 millions $ pour l’aide humanitaire au Cameroun

3,9 millions de personnes touchées par des crises humanitaires en 2022

Les 6 millions $ permettront de soutenir les personnes les plus démunies dans les régions ciblées. Elle leur fournira des services de protection, des abris et une assistance alimentaire et nutritionnelle, indique le coordinateur humanitaire au Cameroun, Matthias Z. Naab. Selon le Bureau des affaires humanitaires des Nations unies (OCHA), les crises humanitaires ont touché 3,9 millions de personnes au Cameroun en 2022. Ces crises ont entraîné le déplacement de centaines de milliers de personnes, l’augmentation des risques de protection, la perte des moyens de subsistance et l’insécurité alimentaire.

Lire aussi : Cameroun : L’Etat porte à 47,59millions de dollars le budget pour reconstruire les zones économiquement sinistrées

La réponse humanitaire est sous-financée

Selon un communiqué de l’ONU, la réponse humanitaire au Cameroun continue d’être gravement sous-financée. Des milliers de personnes sont privées d’une aide humanitaire vitale. L’année dernière, seulement 42 % du plan de réponse humanitaire a été financé. Cependant, les partenaires humanitaires restent mobilisés pour fournir une assistance aux populations vulnérables, malgré les difficultés d’accès aux zones reculées dues à la violence et au mauvais état des routes.

Lire aussi : L’ONU débloque 100 millions $ pour les crises humanitaires sous-financées