Une entreprise pharmaceutique brésilienne soutient trois pays du bassin du Congo dans la lutte contre le pian

0
1001
Don-d'Azithromycine
L’EMS et l’OMS dotent le Cameroun, la Centrafrique et le Congo de 6 millions de doses d’azithromycine pour lutter contre le pian.

L’entreprise pharmaceutique brésilienne EMS offre 6 millions de comprimés d’azithromycine à trois pays africains. Il s’agit du Cameroun, de la République centrafricaine et de la République du Congo. Ce don d’antibiotiques permettra de lutter contre le pian, une maladie infantile infectieuse.

Le Cameroun, la République centrafricaine et la République du Congo, reçoivent un don de l’antibiotique, azithromycine. Le don provient de la société pharmaceutique brésilienne EMS, a annoncé aujourd’hui l’Organisation mondiale de la santé. Le don comprend 6 millions de comprimés d’azithromycine, qui permettront de lutter contre le pian. C’est une maladie infantile infectieuse qui provoque des défigurations et des handicaps chez les personnes touchées.

Les trois pays bénéficiaires font partie des neuf pays africains où la maladie est endémique, rapporte l’Agence Ivoirienne de Presse. Selon le média, la République centrafricaine et le Congo ont déjà reçu leurs dons d’antibiotiques. Le Cameroun recevra ses doses d’antibiotiques dans les prochaines semaines.

Lire aussi : L’OMS appelle à investir dans la santé mentale en Afrique

1,4 million de personnes recevront des doses d’antibiotique lors de la phase 1 de la campagne

La première phase de la campagne d’administration de ces comprimés cible 1,4 million de personnes exposées à la maladie. La campagne s’étendra à 7,4 millions de personnes dans les trois pays. Selon l’OMS, une seule dose d’azithromycine suffira à guérir complètement le pian. « Bien que le pian soit invalidant, notamment chez les enfants, il est possible d’en guérir grâce à des antibiotiques peu coûteux et efficaces qui peuvent accélérer l’éradication de la maladie », déclare le Dr Matshidiso Moeti, directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique.

Le projet est financé par la Banque allemande de développement (KfW) à travers l’Organisation pour la coordination de la lutte contre les épidémies en Afrique centrale (OCEAC). Il est supervisé par l’organisation non gouvernementale FAIRMED, basée en Suisse.

153 millions de comprimés seront fournis pour la campagne mondiale de lutte contre le pian

L’EMS prévoit de fournir 153 millions de comprimés pour la campagne mondiale de lutte contre le pian. L’entreprise déploie cette initiative en collaboration avec l’OMS. L’accord entre les deux structures couvre la période 2017-2022. Toutefois, l’EMS et l’OMS prévoient de prolonger leur partenariat. Outre le pian, le projet inclut la lutte contre la lèpre, l’ulcère de Buruli et d’autres maladies tropicales négligées.

Lire aussi : Covid-19 : le taux de décès infantile en Afrique subsaharienne plus élevé que dans le reste du monde