Cameroun : 13,23 millions $ pour la construction d’une station de traitement des boues de vidange à Douala

0
496
Une station de traitement
Le Cameroun a lancé la construction d'une station de traitement des boues de vidange à Douala, financé à 13,23 millions $.

Le Cameroun a lancé la construction d’une station de traitement des boues d’épuration à Douala. Le projet est financé à hauteur de 13,23 millions $ par la Banque mondiale.

Le Cameroun a lancé le projet de construction de la première station de traitement des boues de vidange dans la ville de Douala, la capitale économique. Le chantier, situé dans le 5ème arrondissement de Douala, a été confié à la société Cfhec. Le projet est financé à hauteur de 13,23 millions $ par la Banque mondiale, à travers l’Association internationale de développement (IDA).

Lire aussi : Cameroun le gouvernement investit 58 millions d’euros pour fournir de l’eau potable aux populations

Traitement des boues de vidange des ménages

Le projet est porté par la Communauté urbaine de Douala (CUD). La station sera installée sur une superficie de 10 hectares. Elle permettra « de traiter les boues fécales issues des ménages afin qu’elles ne se retrouvent pas dans la nature à l’état brut, au risque de polluer l’environnement y compris les nappes souterraines », explique Stéphane Mbountcha, chef de l’unité technique du Projet de développement des villes inclusives et résilientes (Pdvir) à la CUD. Ce projet prévoit d’améliorer la gestion urbaine et l’accès aux infrastructures dans les zones urbaines. D’un coût de 213,06 millions $, l’accord de financement de ce projet a été signé entre le ministère de l’Habitat et du Développement urbain (Minhdu) et la Banque mondiale.

Moins de 20 % des boues de vidange sont traitées

La ville de Douala produit environ 1 000 tonnes de boues de vidange par an, rapporte Eco Matin. Selon une étude réalisée par Gfa Consulting (groupe Gmbh), moins de 20% de ce volume est traité par des opérateurs privés. 84% de ces déchets sont déversés au lieu-dit « Bois des singes ». La construction de la station de traitement des boues de vidange de Douala pourrait être complétée par un projet de traitement des déchets.

Lire aussi : Cameroun : Koïca octroie 5,5 millions € pour l’approvisionnement en eau potable en zone rurale